1979 / 1980   -   Cela se corse...  

ça chauffe sur le but davosien

ça chauffe sur le but davosien

89-80 14.jpg

89-80 14.jpg

le gardien Pierre-Yves Eisenring

le gardien Pierre-Yves Eisenring

Jean-Guy Gratton

Jean-Guy Gratton

Slapshot de Niederer

Slapshot de Niederer

Superbe arrêt de Andrey

Superbe arrêt de Andrey

Niederer et Moynat

Niederer et Moynat

Herbert Messer

Herbert Messer

Paul-André Cadieux sur le "cul"

Paul-André Cadieux sur le "cul"

Jean-François Stoller

Jean-François Stoller

J.-J. Bruguier et Olivier Anken

J.-J. Bruguier et Olivier Anken

Andrey, le dernier rempart

Andrey, le dernier rempart

Belle occasion pour Friederich

Belle occasion pour Friederich

But lausannois

But lausannois

"Quin-Quin"

"Quin-Quin"

Pour sa deuxième saison dans l’élite, souvent la plus difficile, le Lausanne Hockey Club termine à la 7ème et avant-dernière position avec 20 points. Au classement des compteurs, Claude Friederich termine à 7ème position avec 35 points (22 buts et 13 assistances), Gérard Dubi à la 10ème position avec 34 points (15 buts et 19 assistances) et Jean-Guy Gratton à la 11ème position avec 31 points (19 buts et 12 assistances).

 

Le EHC Arosa de Lasse Lilja remporte de titre de champion suisse. Le HC la Chaux-de-Fonds est relégué en Ligue B.

 

Voici les stats du LHC lors des 28 matchs de la saison régulière :

8 victoires, 4 nuls, 16 défaites.

105 buts marqués, 150 buts encaissés, différence de but : -45

 

Anecdote :

Le 28 janvier 1980, le Lausanne Hockey Club accueille dans le temple de Montchoisy le EHC Arosa et son entraineur Lasse Lilja. Suite à une récente déclaration de celui-ci, les supporters lausannois ont offert un petit cadeau aux joueurs d’Arosa. Une vingtaine de pieds de porc alignés sur le banc des futurs champions suisses. Le premier tiers n’est qu’une suite de fautes, de mauvais coups et gestes de provocation. Après 25 minutes de jeu, les Lausannois sont complètement « à la rue » et sont menés 1 à 4. Les hommes de Réal Vincent prennent le taureau par les cornes et reviennent à 4 à 4 suite à des réussites de Gratton, Joliquin et Friederich. Les Grisons reprennent l’avantage mais heureusement pour le LHC, Gilles Moynat trouve la faille et obtient une nouvelle l’égalisation. On se dirige vers un nul plus qu’équitable mais à une poignée de secondes de la sirène finale, l’attaquant d’Arosa Markus Lindemann donne la victoire à ces couleurs. Ce but déclenche l’ire du public lausannois chauffé à blanc envers le trio d’arbitrage et qui n’a pas oublié que les arbitres avaient précédemment refusé un but au LHC dans des conditions pour le moins confuses. La glace est envahie par le public. Impossible de procéder à l’ultime engament. La confusion se poursuit dans les vestiaires car Lausanne refuse de signer la feuille de match. « Quelle soirée, mes enfants, Quelle soirée ».

 

Meilleures compteurs :

Claude Friederich : 28 matches, 22 buts, 13 assistances, 35 points

Gérard Dubi : 28 matches, 15 buts, 19 assistances, 34 points

Jean-Guy Gratton : 28  matches, 19 buts, 12 assistances, 31 points

 

L’équipe :

 

Gardiens :

Thierry Andrey, Pierre-Yves Eisenring.

 

Défenseurs :

Real Vincent (CAN), Claude Domeniconi, Ladislav Banacka, Diego Ulrich, Pierre Guiot, François Loth, Jean-Michel Messerli.

 

Attaquants :

Gérard Dubi, Claude Friederich, Jean-Guy Gratton (CAN), Jean-François Stoller, Jean-Jacques Bruguier, Bernard Bongard, Herbert Messer, Marcel Niederer, Ronald Joliquin, Paul Vuille, Gilles Moynat, Pascal Amstutz, Pierre-Yves Mayor

 

Head Coach :

Real Vincent (CAN)