Et le LHC fut...

Et le LHC fut...

Et le LHC fut...

Max Stoos

Max Stoos

Premier président du Lausanne HC

La Patinoire Sainte-Catherine

La Patinoire Sainte-Catherine

Le LHC en 1924

Le LHC en 1924

Jean Ayer

Jean Ayer

Gardien à la casquette du LHC

Le HC Montchoisi 1942-1943

Le HC Montchoisi 1942-1943

Le HC Montchoisi 1941-1942

Le HC Montchoisi 1941-1942

Hans Cattini

Hans Cattini

Bob Denninson

Bob Denninson

Larry Kwong

Larry Kwong

Bob Lindberg

Bob Lindberg

Johannes Nett

Johannes Nett

Eric Nesterenko

Eric Nesterenko

Le père de Rob Lowe dans le film "Yougblood" avec Patrick Swayze

Gérard Dubi et Jean-Guy Gratton

Gérard Dubi et Jean-Guy Gratton

Gérard Dubi en action

Gérard Dubi en action

Le Kop

Le Kop

La GDF

La GDF

Jean-Guy Gratton, Gérard Dubi et Claude Friedrich (de gauche à droite)

Gérard Dubi brandit la Coupe

Gérard Dubi brandit la Coupe

Après 17 ans, c'est la promotion

Après 17 ans, c'est la promotion

Réal Vincent porté en trionphe

Réal Vincent porté en trionphe

Champagne...

Champagne...

La GDF a encore frappé

La GDF a encore frappé

Solo de Gérard Dubi

Solo de Gérard Dubi

Dernier match à Montchoisi

Dernier match à Montchoisi

L'affiche du dernier match des Lausannois dans le Temple de Montchoisi

Patinoire de Malley

Patinoire de Malley

1985, le Chaudron est né

Jean Lussier

Jean Lussier

Comme joueur de 1984 à 1988 puis comme coach lors de la saison 1988-1989 et de 1992 à 1996. L'homme de la promotion de 1995

Claude Verret & Martin Desjardins

Claude Verret & Martin Desjardins

119 points (54 buts, 65 assists) pour le premier, 62 points (23 buts, 39 assists) pour le second

C'est la Ligue A

C'est la Ligue A

Les Lions explosent les Sauterelles

Les Lions explosent les Sauterelles

Chose promise chose due

Chose promise chose due

La boule à zéro pour le Président Jayet

Promotion 2001

Promotion 2001

Ricardo Fuhrer, le coach

Ricardo Fuhrer, le coach

Champion LNB 2001

Champion LNB 2001

Thomas Ostlund

Thomas Ostlund

Il prendra la place de Beat Kindler et de Flavio Streit dans la finale promotion/relégation

Le patin de Ostlund

Le patin de Ostlund

Mené 2-0 par le HCC, le gardien suédois casse son patin, Beat Kindler rentre... Tout change, Les Lions inscrivent cinq buts d'affiler et remportent le match 6 synonyme de promotion

Beat Kindler

Beat Kindler

Le héros du match 6

Ambiance de fou

Ambiance de fou

Certains Lausannois regagnent le car sans être changer

Arrivée à la Patinoire de Malley

Arrivée à la Patinoire de Malley

Olivier Keller

Olivier Keller

Lausannois de 1991 à 1993 et de 2009 à 2011

Dmitri Shamolin

Dmitri Shamolin

Lausannois de 2001 à 2003

Andrei Bashkirov

Andrei Bashkirov

Lausannois de 2001 à 2007

Eric Landry

Eric Landry

Lausannois de de 2003 à 2005

Jonas Hiller

Jonas Hiller

Lausannois lors de la saison 2003-2004

Martin St. Louis

Martin St. Louis

Lausannois lors de la saison 2004-2005

Cory Pecker

Cory Pecker

Lausannois de 2007 à 2009 et de 2010 à 2011. Fantastique saison 2007-2008 avec 117 points (45 buts, 72 assists)

Eric Himelfarb

Eric Himelfarb

Lausannois lors de la saison 2007-2008 et celle de 2009-2010

Jean-Jacques Aeschlimann - 2005-2007.jpg

Jean-Jacques Aeschlimann - 2005-2007.jpg

Lausannois de 2005 à 2007

Jesse Belanger

Jesse Belanger

Lausannois lors de la saison 2003-2004

Patrice Lefebvre - 2006-2007.jpg

Patrice Lefebvre - 2006-2007.jpg

Lausannois lors de la saison 2006-2007

Bernie Sigrist

Bernie Sigrist

Lausannois de 2007 à 2009 et de 2010 à 2012

Julien Staudenmann

Julien Staudenmann

Lausannois de 2006 à 2012

Thomas Ruefenacht

Thomas Ruefenacht

Lausannois de 2007 à 2009

Alexandre Tremblay

Alexandre Tremblay

Lausannois de 2008 à 2011

Jan Alston

Jan Alston

Lausannois lors de la saison 2010-2011

Gianluca Mona

Gianluca Mona

Lausannois de 2009 à 2011

Igor Fedulov

Igor Fedulov

Lausannois de 2009 à 2011

Pascal Caminada

Pascal Caminada

Lausannois lors de la saison 2011-2012 et de 2014 à 2017

Aux Armes...

Aux Armes...

Champion Suisse LNB 2013

Champion Suisse LNB 2013

Florian & le Coach Zenhausern avec la Coupe

Florian & le Coach Zenhausern avec la Coupe

Nous y sommes...

Nous y sommes...

Le LHC promu

Le LHC promu

Cristobal Huet

Cristobal Huet

Lausannois de 2012 à 2018, actuellement coach des gardiens au LHC

Oliver Setzinger

Oliver Setzinger

Lausannois de 2010 à 2014

Benjamin Antonietti

Benjamin Antonietti

Toujours au LHC

Daniel Corso

Daniel Corso

Lausannois lors de la saison 2012-2013

Colby Genoway

Colby Genoway

Lausannois de 2011 à 2015

Alexei Dostoinov

Alexei Dostoinov

Lausannois de 2010 à 2013

Alain Reist

Alain Reist

Lausannois de 2004 à 2006 et de 2010 à 2014

Thomas Déruns

Thomas Déruns

Lausannois de 2012 à 2017

La Vaudoise Arena

La Vaudoise Arena

Une nouvelle patinoire en 2020

Lausanne 2020 - Youth Olympic Games

Lausanne 2020 - Youth Olympic Games

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse pour 2020

Championnat du Monde de Hockey 2020

Championnat du Monde de Hockey 2020

Les Championnat du Monde 2020 à Lausanne et à Zurich

Le Lausanne Hockey Club (abrégé LHC ou Lausanne HC) a été créé en 1922. Il évolue en National League (anciennement Ligue Nationale A puis National League A). Le plus haut niveau helvétique.

 

Historique

 

En 1907, les clubs des Avants, Bellerive et Montriond fondent la ligue de Hockey sur Glace (LSHG) et s'affilie à la Ligue Internationale qui vient de se constituer à Paris. Dès l'hiver 1909 et jusqu'en 1933, le championnat suisse se déroule sur deux fronts distincts : le championnat international dans lequel les équipes ont le droit d'aligner des joueurs étrangers et le championnat national qui est réservé aux joueurs de nationalité suisse uniquement. 

 

Le premier championnat suisse est mis sur pied à Leysin au début 1910 et se déroule sous forme d'un tournoi. Le HC Villa Lausanne reporte le titre de champion suisse de série A. Cette même année, le Hockey-Club Les Avants organise le premier championnat d’Europe. Le Canada participe à ce tournoi. Anecdote sympathique, les Canadiens battirent la Suisse et la Belgique sur des scores avoisinant les 35 ou 40 à 0. Seule l’Angleterre parvint à inscrire un but au gardien du Canada. En 1911, le Club des Patineurs de Lausanne est champion international de Suisse. Deux ans plus tard, HC Villa Lausanne remporte le titre de champion suisse de série B. En 1916, la Station de Caux est chargée d’organiser le championnat suisse sur une patinoire naturelle. Le CP Lausanne, Servette, Le Rosey, le AEHC Zurich, Les Avants et la Villa Lausanne participent à ce tournoi que les Zurichois remportent en battant le CP Lausanne en finale sur le score de 7 à 3. 

 

Naissance du Lausanne Hockey Club

 

En février 1922, M. Alfred Mégroz, qui fut à de nombreuses reprises champion suisse de patinage artistique et qui enseignait à Saint-Moritz, invite les joueurs du CP Lausanne à disputer un tournoi entre Noël et Nouvel-An. « Pour de jeunes étudiants, la perspective de passer quelques jours dans la station grisonne était alléchante », se souvient M. Max Stoos, membre de cette équipe et qui est le premier président du Lausanne Hockey-Club. Le tournoi réunissait quatre équipes, Saint-Moritz, Davos, AEHC Zurich et le CP Lausanne. « Le jour de l'An, nous fûmes invités à disputer deux rencontres à Davos ; et c'est en rentrant que l'idée naquit. Le Club des Patineurs de Lausanne avait vécu et nous décidâmes de fonder le Lausanne Hockey-Club. Notre premier souci fut de récolter quelquescent vingt francs afin de nous procurer des bandes de bois de vingt-cinq centimètres de hauteur. Ce rink nous l'installâmes à Sainte-Catherine, sur les hauts de Lausanne ». Seize ans de l'histoire du club vont se jouer au-dessus du Chalet-à-Gobet.

 

Déménagement à Montchoisi

 

En 1938, Lausanne Hockey-Club prend possession de ce qui va devenir le temple du hockey sur glace lausannois. Plus au sud de la ville dans le quartier de Montchoisi, près de Pully. Cette appellation de « Temple » fait notamment référence à des soirées enchanteresses où la glace brillait de mille feux. En effet, la patinoire n'étant pas pourvue de toit (jusqu'au début des années 1980), et avec l'éclairage les soirs de rencontre, la glace transparente avait un effet de miroir. Plus de 7000 spectateurs s'entassaient les soirs de matchs, dans cette patinoire de quartier. Dont la célèbre tribune « Elysée », dévolue aux supporters les plus bouillants, était la plus représentative.

 

Fusion avec Star Hockey Club

 

En 1941, c'est la cassure. Lausanne termine le championnat au dernier rang. Ils doivent disputer un match de barrage face à Bâle, champion suisse de série A. Devant 6000 spectateurs, les Lausannois s'inclinent 4 à 3 sur un auto-goal de l'un des défenseurs lausannois. Au cours de l'été 1941, Lausanne HC et Star HC fusionnent pour devenir Montchoisi Hockey-Club. Trois équipes sont inscrites en championnat suisse ; Montchoisi I qui dispute le championnat suisse ; Montchoisi II, inscrit en série A et Montchoisi III en série B. Bon an mal an, l'aventure se poursuit jusqu'au printemps 1949. C'est l'époque de Jean Ayer et de sa célèbre casquette ; de Feigl, Aubort, Janski, Trivelli, Hans Cattini, Streun, Beltrami, Favre, Minder, Brunhold, Caseel, Zurbuchen. Ce printemps-là, Montchoisi Hockey-Club termine le championnat à l'avant-dernier rang du classement de la ligue nationale et laisse aux Grasshoppers le relatif honneur de disputer la rencontre de barrage face au champion de série A. Pour le Montchoisi Hockey-club, les critiques sont amères ; la presse locale ne tarit pas de reproches et la Tribune de Lausanne affirme que « Hans Cattini, cet entraîneur qui se dépense sans compter, est bien le seul à avoir admis les vertus du jeu collectif ». Déjà dans les coulisses, les dirigeants lausannois s'activent. L'équipe doit être renforcée et prendre un nouveau départ et pour cela, il lui faut une nouvelle appellation.

 

1949 Le club retrouve son nom

 

Le dimanche 6 novembre 1949, Lausanne Hockey-Club a retrouvé son appellation des années trente. Au cours de l'été, les dirigeants du club se sont assurés les services d'Othmar Delnon, Golaz, Oldrich Zabrodzky et fait frapper de nouveaux maillots rouges et blancs de la griffe "LHC".

 

Des hauts et des bas

 

Le club alterne pendant de très nombreuses saisons des hauts et des bas. Ainsi, après une relégation en Ligue Nationale B en 1954, il retrouve la Ligue Nationale A en 1957 puis connaît une nouvelle relégation en 1961. Il faut attendre 17 ans avant que le club puisse rejoindre à nouveau l'élite. Sous la direction de Real Vincent, entraîneur-joueur, et sa ligue d'attaque composée de Jean-Guy Gratton, Gérard Dubi et Claude Friederich, le LHC accède à la LNA en battant Davos 8 à 4. Sept des huit buts lausannois de la soirée seront marqués par la « GDF ». Cette promotion oblige Lausanne à construire un toit pour la patinoire de Montchoisi. La ligue donne une année au club pour se mettre en conformité. Après quelques saisons en Ligue Nationale A, le club redescend à l'échelon inférieur. Il faut attendre 1995 pour que le club connaisse une nouvelle promotion dans l'élite. Le club connaît une nouvelle promotion en 2001. Sous la direction de Ricardo Furrer, le 10 avril 2001, grâce notamment à son gardien Beat Kindler, le LHC bat le HC La Chaux-De-fonds 5 à 2 aux Mélèzes. Le gardien lausannois n'aurait jamais disputé cette rencontre si Thomas Östlund, son remplaçant pour les play-offs, n'avait pas casser son patin à 16e minute de jeu. Le club passe 4 saisons en Ligue Nationale A, avant de connaître une nouvelle relégation en perdant face au HC Bâle 4 à 0 à domicile. Bien que terminant la saison régulière 2012-2013 à la quatrième place, le LHC remporte les play-offs de Ligue Nationale B. Il peut alors défier le SC Langnau, le perdant des play-out de Ligue Nationale A. Le 4 avril 2013, 18 ans jour pour jour après la promotion de 1995, le LHC l'emporte finalement 3 à 2. Grâce notamment à son gardien international Cristobal Huet et retrouve enfin l'élite après 8 ans de LNB. Depuis cette date, le club réside en National League, anciennement la Ligue Nationale A. Il a participé deux fois aux play-offs, face au ZSC Lions et au SC Bern ainsi que deux fois au tour de classement (voir Archives)

 

Les Patinoires :

 

Patinoire de Sainte-Catherine

 

Le Lausanne Hockey Club s’installe à Sainte-Catherine en 1922, sur les hauts de Lausanne. Premier souci pour les dirigeants du LHC, trouver les 125 francs afin d’acheter les bandes de bois de 25 centimètres de hauteur pour le rink. Les Lausannois passeront 16 ans à jouer au-dessus du Chalet-à-Gobet.

 

Le Temple de Montchoisi

 

En 1938, Lausanne Hockey-Club prend possession de ce qui va devenir le temple du hockey sur glace lausannois. Plus au sud de la ville dans le quartier de Montchoisi. Après une double relégation lors des saisons 1953-1954 et 1960-1961, le Lausanne HC retrouve la Ligue Nationale A lors de la saison 1977-1978. Tous les « plus de cinquante ans » sans souviennent certainement de ce fameux 18 février 1978 où le LHC retrouve l’élite. Devant 7000 spectateurs, le Lausanne HC terrasse le HC Davos sur le score de 8 à 4. Il a fallu attendre dix-sept ans pour que LHC retrouve la LNA. Pour l’année suivante, le Lausanne HC reçoit une dérogation de la part de la Ligue pour pouvoir jouer dans une patinoire à ciel ouvert. Le 14 mars 1979, la Municipalité de Lausanne décide de couvrir d’un toit la patinoire de Montchoisi ainsi le Lausanne HC pourra continuer de jouer en Ligue Nationale A. Le 15 octobre 1979, les Lausannois inaugurent par une victoire face au HC Arosa sur le score de 6 à 1 leur « nouvelle patinoire ». Le 3 novembre 1979, face au SC Langnau, le LHC fait pour la première fois « le plein » de Montchoisi, c’est-à-dire 8000 spectateurs. Personne à oublier cette fantastique tribune de « l’Elysée » où se regroupait le Kop, cœur des supporters lausannois,qui formait certain soir de match un véritable mur rouge et blanc d’écharpes et de drapeaux. Tant de souvenirs sont rattachés à cette patinoire comme la panne électrique dans la rencontre internationale entre la Suisse et l’Italie qui nécessitera plus de trente minutes d’interruption, les pieds de cochon posait avant le match sur le banc du HC Arosa, match qui finira par l’envahissement de la patinoire en toute fin de match. Le rideau tombe sur le Temple de Montchoisi au soir du 6 mars 1984, le Lausanne HC remporte sa dernière victoire face à Zoug sur le score de 4 à 3. Victoire bien inutile car le LHC est relégué en 1erLigue. Le dernier buteur est le jeune défenseur lausannois Hervé Maylan.

 

Le Chaudron de Malley

 

En 1984 est inauguré le Centre Intercommunal de glace de Malley (CIGM). D'une capacité officielle de 10000 spectateurs à son inauguration. Celui-ci à la particularité de se situer sur 3 communes (Lausanne, Prilly et Renens). Par la suite, sa capacité est réduite jusqu'à 7 600 places, en raison de l'ajout de loges VIP et de la suppression de places debout. La patinoire de Malley aura, tout comme Montchoisi en son temps, l'honneur de recevoir un surnom : Le « Chaudron » de la part des supporters et des médias. En raison des ambiances très chaudes lors de certaines rencontres. A noter que le toit de Montchoisi a été utilisépour confectionner celui de Malley. L’aventure de Malley commence sur une victoire le 19 octobre 1984 en 1èreLigue, les Lions rencontrent Sion et s’imposent sur le score de 4 à 1. Tout le monde se souvient des deux ascensions en LNA, Celle de l’extraordinaire soirée du 4 avril 1995 où, devant 11'014 spectateurs (record d’affluence), les Lions explosent les Grasshoppers 8 à 0 dans le cinquième match avec Paul Magro au micro (à voir ICI) et accèdent en Ligue Nationale A puis celle non moins fantastique du 16 avril 2013 où le Lausanne HC s’impose au sixième match 3 à 2 face aux SCL Tigers. Tout le monde a en mémoire les deux arrêts cruciaux de Cristobal Huet à une poignée de secondes de la sirène finale sur une tentative de Adrian Brunner puis sur le rebond accordé par le gardien vaudois de Philippe Ritz. Que d’émotions… Le 24 février 2016, Nos Lions disent adieu au Chaudron de Malley. Pour cette soirée, le Lausanne HC avait invité beaucoup d'anciennes gloire notamment Alain Reist, Oliver Keller ou encore Gerd Zenhäusern. Le coup d'envoi est donné par les légendes du club que sont Gérard Dubi, Claude Friederich et Beat Kindler. L’ambiance est incroyable, Les fans lausannois méritent bien le titre de « meilleur public de Suisse ». Malgré la défaite face au HC Lugano, on a assisté à une incroyable soirée Malley Forever 1984-2017. Le chaudron de Malley était plein comme un œuf (7600 spectateurs, guichets fermés). La Section Ouest nous a crédité à la fin du match devant tous les joueurs d’un superbe tifo avec fumigènes rouge et blancs. Fantastique. C’est une soirée que l’on n’oubliera pas de sitôt. La dernière rencontre officielle dans le chaudron de Malley se joua le 10 avril 2017, les Mini Top du LHC sont sacrés champions suisses en s’imposant face au EHC Overthurgau sur le score de 8 à 1. Dès le lendemain, les travaux de destruction commencèrent.

 

Malley 2.0

 

En attendant la sortie de terre du nouveau CIGM, le LHC se trouve face à un problème. Soit aller jouer deux saisons dans une autre patinoire hors de Lausanne ou de construire une patinoire temporaire. La deuxième solution est choisie, elle se construira sur l’ancien emplacement des abattoirs. Il ne faudra que sept mois, de février à août pour construire cette patinoire. Elle peut accueillir 6700 spectateurs, dont 2000 debout. C’est 900 de moins que l’ancienne enceinte de Malley. Le 2 septembre 2017, la voilà prête à se présenter aux supporters car aucunes photos de l’intérieur de la patinoire n’ont filtré. C’est une superbe surprise ; très facile d’accès, une parfaite vision sur le rink. Les tribunes en tubulaire évoquent pour les anciens celle de Montchoisi. C’est une belle réussite. Elle sera le foyer des supporters des Lions jusqu’en 2019

 

La Vaudoise Arena

 

En 2014 est décidé que le nouveau complexe sportif de Malley se ferait sur l’emplacement de la patinoire de Malley. Il serait constitué d’une patinoire de 10'000 places, d’une patinoire d’entrainement, d’une patinoire extérieure et d’un centre de natation comprenant une piscine olympique et d’un site de plongeon. Les trois patinoires doivent être achevées en août 2019 afin d’accueillir les Jeux Olympiques de la jeunesse en janvier 2020 et les championnats du monde de hockey qui se dérouleront du 1erau 17 mai 2020. Le reste du complexe sera achevé pour janvier 2021.

 

 

Palmarès

 

Champion de Suisse de LNB : 

1957, 1978, 1995, 2001, 2009, 2010 et 2013

 

Champion de 1re Ligue : 

1989

 

Finaliste de la Coupe de Suisse :

2016

 

Maillots retirés

#10 Gérard Dubi, 20 saisons

#16 Claude Friederich, 10 saisons

#21 Beat Kindler, 12 saisons, 395 matchs, 3.385 GAA (LNB), 3.908 GAA (LNA),

#39 Cristobal Huet, 6 saisons, 268 matchs, 2.53 GAA

 

Joueurs qui ont marqué le LHC sportivement et affectivement

#7 Jean-Guy Gratton, 4 saisons, 94 matchs, 178 points (110 buts, 68 assistances). Son maillot mériterait être retiré.

#27 Serge Poudrier, 6 saisons, 241 matchs, 203 points (55 buts, 148 assistances)

#28 Claude Verret, 5 saisons, 164 matchs, 290 points (125 buts, 165 assistances)

#2 Real Vincent, 9 saisons

#54 Julien Staudenman, 6 saisons, 351 matchs, 149 points (72 buts, 77 assistances)

#43 John Gobbi, 5 saisons, 250 matchs, 58 points (13 buts, 45 assistances)

#61 Florian Conz, 12 saisons, 528 matchs, 287 points (107 buts, 180 assistances)

 

Adresse : Case Postale 171- 1000 Lausanne

Site Web : http://www.lausannehc.ch

Source : Le Roman du LHC de Michel Busset et Roger Jaunin