Jean-Guy Gratton - 7

Jean-Guy Gratton est né le 8 mars 1949 à Sainte-Anne-des-Plaines dans la province du Québec au Canada.

 

Après avoir connu d'excellentes saisons au sein de la Ligue américaine de hockey avec les Bears de Hershey, Jean-Guy Gratton est repêché en 1972 par les Jets de Winnipeg de l'Association mondiale de hockey, la principale concurrente de la Ligue nationale de hockey jusqu'à sa dissolution en 1979.

 

Il débute avec les Jets de Winnipeg lors de la saison 1972-73. Son équipe, dans laquelle il côtoie des vedettes telles que Bobby Hull ou Christian Bordeleau, est finaliste de la première édition du trophée mondial Avco. Il reste encore deux saisons au sein de l'organisation, avant de retourner jouer en 1975 avec les Bears de Hershey. Il finit cette saison meilleur pointeur de la ligue avec 35 buts et 58 aides et reçoit le trophée John B. Sollenberger.

 

En 1976, il part jouer à Lausanne, en Suisse, rejoindre son ami Real Vincent, alors entraîneur du club. Pendant cette période, il forme avec Gérard Dubi et Claude Friederich la redoutée ligne d'attaque GDF, en référence aux initiales de leurs noms de familles. Lors de cette saison, il termine la saison avec 33 points (21buts, 12 assists) à son compteur.

En 1978, il est promu en LNA avec le Lausanne HC et finit meilleur pointeur de LNB avec 61 buts et 35 assists. C’est pendant cette période que la ligne d’attaque «GDF», formé avec Gérard Dubi et Claude Friederich, en référence aux initiales de leurs noms de familles, devient l’arme la plus efficace du LHC et la plus prolifique de Suisse.

 

Pour sa première année en Ligue Nationale A, il doit renoncer à la quasi totalité de la saison, suite à la blessure d’avant saison du gardien lausannois Thierry Andrey, remplacé par un gardien canadien du nom de Richard Sirois et d’une méchante blessure. Il ne joue que huit parties mais inscrit quand même 18 points, c’est à dire 2.25 par match.

 

La saison 1979-1980 est la dernière sous les couleurs rouges et blanches du LHC et finit dixième du classement des compteurs de LNA avec 31 points (19 buts, 12 assists). Il joue son dernier match le 6 février 1980. Le kop et le fidèle public du temple de Montchoisy ont scandé son nom pendant toute la soirée sur l’air des lampions. Et comme pour les remercier, Jean-Guy Gratton inscrit à quatre secondes de la sirène finale le but qui permet au LHC d’égaliser. Un moment qui sera gravé à jamais dans le livre de l’histoire du Lausanne Hockey Club.

 

Il signe avec le HC La Chaux-de-Fonds pour la saison 1980-1981 comme entraineur-joueur puis passa contre entraineur courant le mois de septembre 1980. Le HC La Chaux-de-Fonds termine quatrième du groupe ouest de la LNB. Jean-Guy Gratton décide avec l’accord du président chaux-de-fonniers de ne pas rempiler une année de plus.

 

En décembre 1982, il part jouer dans les Alpes Vaudoises au HC Villars où lors de la saison 1982-1983, il permet au club villardou d’accéder en Ligue National B.

 

Il joue la deuxième partie de la saison 1983-1984 avec le HC Martigny et manque de peu l’ascension en LNB. Il prend après cette saisons une retraite bien méritée.

 

Statistiques avec le LHC

Saison                     Ligue           GP          G          A          TP          PIM

1976-1977

1977-1978

1978-1979

1979-1980

LNB

LNB

LNA

LNA

28

30

8

28

21

61

9

19

12

35

9

12

33

96

18

31

-

-

-

-

Statistiques selon eliteprospects.com.