top of page

Lukas Frick : « On joue avec moins de pression »



Fraichement recordman du nombre de matchs consécutifs joués à la suite sous le même maillot, Lukas Frick est un élément essentiel du collectif lausannois. Dans le cadre de la réception du HC Ambri-Piotta, ce vendredi 23 février, le défenseur lausannois s’est entretenu avec nous sur sa saison individuelle, l’état de forme du LHC et sa relation avec Fabian Heldner.

 

Pas encore qualifiés pour les playoffs, les Lions ont pris un avantage pour une place dans le top 6 grâce à leurs deux succès à l’extérieur contre l’EHC Kloten et le HC Davos. Cette position permet aux Lausannois d’aborder la fin de la saison régulière avec moins de pression, sans pour autant relâcher leurs efforts.

 

Lukas Frick : « Nous ne sommes pas encore qualifiés. D’une certaine manière, les playoffs ont commencé pour nous il y’a trois matchs contre Bienne. Nous avons réussi à battre des adversaires directs, ce qui nous a permis de gagner des points très importants. On a encore quelques matchs pour améliorer notre jeu collectif dans le but d’être vraiment prêt lorsque les phases finales commenceront. 

 

Cette année est clairement l’opposée de l’année dernière, on joue plus relâché, avec moins de pression. On s’oblige à aller chercher l’équipe en face en ne regardant jamais derrière nous. Ce changement de mentalité, amené par Geoff (ndlr : Geoff Ward, Head Coach du LHC) nous a permis d’être là où nous sommes actuellement avec deux mots d’ordre : prendre du plaisir à jouer entre nous et rester calme ».

 

Meilleure +/- de l’effectif lausannois (ndlr : la statistique +/- mesure la différence de buts ou points lorsqu’un joueur en particulier est sur la glace), le numéro 38 reste un élément fiable du contingent lausannois. Malgré son changement de rôle et la baisse de son temps de jeu depuis le début de la saison régulière avec les arrivées de Christian Djoos et Lawrence Pilut, le natif de Zuberwangen s’épanouit toujours autant sur la glace.

 

Lukas Frick : « Mon rôle a légèrement changé cette saison, je ne suis plus aligné pendant les phases de powerplay, ce qui m’enlève d’une certaine manière de la pression. C’est cool que tu me dises que je suis premier dans les +/-, mais je ne fais pas tellement attention aux statistiques. Il y a beaucoup de facteurs différents qui rentrent là-dedans, on change tellement vite de ligne que tu peux être sur la glace à 10 mètres de l’action lorsqu’on marque ou encaisse. 

 

Je pense que c’est une bonne chose de ne pas jouer 20-22 minutes par match, à la fin de la saison, on sent la différence. Cela aide l’équipe à rester en bonne santé et fraîche mentalement. Sur le plan collectif, je pense aussi que cette manière de faire de l’entraineur porte ses fruits ».

 

Associé à Fabian Heldner dans sa ligne défensive, le défenseur lausannois prend du plaisir à pouvoir évoluer avec le Haut-Valaisan.

 

Lukas Frick : « Pouvoir jouer avec lui depuis deux ans, c’est du bonheur. C’est un joueur avec qui c’est facile d’évoluer sur la glace. Depuis le temps qu’on joue ensemble, c’est simple d’anticiper ce qu’il va faire. En dehors de la glace, nous avons une très bonne relation, nous faisons régulièrement des activités ensemble. C’est un mec super, très facile à vivre, à qui tu peux faire plaisir avec pas grand-chose ».

 

Source : Lausanne HC

Comments


Dernier Ajout
Ajouts Récents
Archives
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • YouTube Social  Icon
  • email.png
bottom of page