Sidney Crosby - Sid The Kid

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Vainqueur de la Coupe Stanley

Vainqueur de la Coupe Stanley

Champion Olympique Vancouver

Champion Olympique Vancouver

Champion Olympique Socchi

Champion Olympique Socchi

Penguins Champions 2015-2016

Penguins Champions 2015-2016

Et de deux...

Et de deux...

Penguins Champions 2016-2017

Penguins Champions 2016-2017

Et de trois...

Et de trois...

Sidney Crosby

 

Sidney Crosby naît le 7 août 1987 à Cole Harbour dans la province de la Nouvelle-Écosse au Canada de Trina et Troy Crosby5. Le père de Sidney naît à Halifax, le 11 septembre 1966 et il pratique le hockey en tant que gardien de but. Il joue avec les Canadiens Junior de Verdun dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (également désignée par le sigle LHJMQ) et participe à la coupe Memorial de 1985. Troy est un choix de douzième tour (240e au total) des Canadiens de Montréal lors du repêchage de 1984 de la Ligue nationale de hockey. Il ne joue toutefois aucun match dans la LNH au cours de sa carrière. En 79 rencontres dans la LHJMQ en 1983-1984 et 1984-1985 avec Verdun, il affiche une moyenne de buts alloués de 4,31.

 

Sidney Crosby commence à patiner à l'âge de 2 ans et demi puis à jouer au hockey à l'âge de 5 ans et demi, alors que son père, Troy, a aménagé un espace à cet effet dans le sous-sol de la maison familiale. Très jeune, il a l'habitude de viser l'ouverture de la machine à laver familiale. Quand il a 5 ans, il rejoint l'équipe de Dartmouth et deux ans plus tard, il rejoint un camp d'entraînement de hockey de Halifax, camp dédié aux meilleurs joueurs des Provinces maritimes ; il y croise chaque été Brad Richards. À 7 ans, il est connu de la presse locale et donne sa première entrevue. Depuis son plus jeune âge Crosby a l'habitude de jouer avec des joueurs plus âgés que lui et, à l'âge de 13 ans, ses parents décident d'engager un entraîneur particulier, Andy O'Brien âgé de 22 ans, pour que Sidney devienne plus fort aussi bien physiquement que mentalement9. En 2001, Hockey Day in Canada effectue un reportage sur le phénomène Crosby.

 

La saison 2004-2005 de la LNH de la Ligue nationale de hockey est annulée en raison d'un lock-out, l'ordre du repêchage d'entrée 2005 est déterminé le 22 juillet 2005 par une loterie spéciale alors que les pronostics le placent en première position. Les Penguins de Pittsburgh gagnent le droit de choisir en premier et Mario Lemieux, patron des Penguins, appelle l'agent du jeune Crosby, Pat Brisson, pour lui dire qu'ils veulent compter Crosby dans leurs rangs. Il signe ainsi un contrat de 850 000 $ avec les Penguins pour trois ans – le maximum pour une recrue de la LNH. Il décide alors de continuer à porter le numéro 87, représentant sa date de naissance selon l'ordre du système anglais, le 8/7/87 – le 7 août 1987. À la suite d'une proposition de Brisson, acceptée par la famille Lemieux, Crosby vient habiter chez son président le temps qu'il se fasse au monde de la LNH.

 

Crosby fait ses débuts dans la LNH lors du premier match des Penguins de la saison 2005-2006. Ce soir là, pour la première fois de son histoire, la LNH fait jouer quinze matchs avec les trente équipes alors que les Penguins sont opposés aux Devils du New Jersey. Cent-cinquante journalistes sont présents dans la salle du Continental Airlines Arena pour voir les débuts de la nouvelle sensation. Les Penguins perdent la rencontre sur le score de 5 buts à 1 contre les Devils menés par Martin Brodeur – ce dernier offrant sa crosse à Crosby à la fin du match – et Crosby inscrit un point grâce à sa passe sur le but de Mark Recchi.

 

Les Penguins font leur début dans leur patinoire, le Mellon Arena le 8 octobre 2005 contre les Bruins de Boston. Il s'agit de leur troisième match de la saison et ils comptent deux défaites. La salle est pleine de 17 132 spectateurs dont Tina et Troy Crosby ainsi que Gary Bettman, commissaire de la LNH. Crosby inscrit son premier but dans la LNH au gardien finlandais de Boston, Hannu Toivonen, à la fin de la deuxième période. Malgré ce but et deux passes du jeune Crosby, les Penguins perdent la rencontre 7 à 6 même si le joueur de Cole Harbour est nommé deuxième étoile de la rencontre.

 

Crosby fait ses débuts dans la LNH lors du premier match des Penguins de la saison 2005-2006. Ce soir là, pour la première fois de son histoire, la LNH fait jouer quinze matchs avec les trente équipes alors que les Penguins sont opposés aux Devils du New Jersey39. Cent-cinquante journalistes sont présents dans la salle du Continental Airlines Arena pour voir les débuts de la nouvelle sensation. Les Penguins perdent la rencontre sur le score de 5 buts à 1 contre les Devils menés par Martin Brodeur – ce dernier offrant sa crosse à Crosby à la fin du match – et Crosby inscrit un point grâce à sa passe sur le but de Mark Recchi.

 

Les Penguins font leur début dans leur patinoire, le Mellon Arena le 8 octobre 2005 contre les Bruins de Boston. Il s'agit de leur troisième match de la saison et ils comptent deux défaites. La salle est pleine de 17 132 spectateurs dont Tina et Troy Crosby ainsi que Gary Bettman, commissaire de la LNH. Crosby inscrit son premier but dans la LNH au gardien finlandais de Boston, Hannu Toivonen, à la fin de la deuxième période. Malgré ce but et deux passes du jeune Crosby, les Penguins perdent la rencontre 7 à 6 même si le joueur de Cole Harbour est nommé deuxième étoile de la rencontre.

 

Le 28 octobre, lors d'une victoire 8 à 2 sur les Flyers de Philadelphie, Crosby réussit le premier coup du chapeau de sa carrière65, et le 13 décembre, lors d'une victoire 8 à 4 contre ces mêmes Flyers, Crosby marque son nom à six occasions sur la feuille de match – un but et cinq passes décisives – et prend par la même occasion la tête des pointeurs de la LNH. Le 9 janvier, Sidney Crosby est élu sur la formation partante de l’association de l'Est pour le 55e Match des étoiles de la LNH. Crosby est le joueur à avoir reçu le plus de votes de la part du public, 825 783 votes, toutes positions confondues et à 19 ans et 5 mois, il est le plus jeune joueur à être élu pour entamer un Match des étoiles – Jaromír Jágr détenait le record depuis 1991-1992 alors qu'il évoluait également avec les Penguins. Le 2 mars, il marque un but lors d'une défaite 3 à 2 contre les Hurricanes de la Caroline. Il s’agit de son 200e point depuis ses débuts et, à 19 ans et 207 jours, il devient le joueur le plus jeune de l'histoire de la LNH à inscrire 200 points et seulement le deuxième joueur de moins de 20 ans à réaliser cette performance – le premier étant Wayne Gretzky en 1980-1981 alors qu'il est âgé de 19 ans et 364 jours.

 

L'équipe des Penguins parvient pour la première fois aux séries éliminatoires depuis 2001 mais ils perdent au premier tour contre les Sénateurs d'Ottawa 4 matchs à 1 alors qu'Ottawa atteint par la suite la finale de la Coupe Stanley. Crosby finit la saison avec le meilleur total de points, 120, remportant ainsi son premier grand trophée de la LNH, le trophée Art Ross69. Il est le plus jeune joueur de l'histoire de la LNH à remporter le titre de meilleur pointeur mais également le plus jeune joueur à remporter le championnat des marqueurs de son sport, pour les quatre ligues de sport majeur en Amérique du Nord confondues : la National Basketball Association, la National Football League, la Ligue majeure de baseball et bien sûr la LNH. Malkine quant à lui remporte le trophée Calder de la meilleure recrue, devant Staal et Paul Stastny de l'Avalanche du Colorado, en finissant meilleur pointeur des joueurs en première saison avec un total de 85 points.

 

Le 31 mai 2007, il est nommé capitaine de l'équipe, titre laissé vacant depuis le départ à la retraite de Mario Lemieux le 25 janvier 2006. Crosby devient alors le plus jeune capitaine permanent de l'histoire des Penguins et par la même occasion de la LNH. Le 10 juillet 2007, il signe une prolongation de son contrat pour cinq ans et 8,7 millions de dollars par an. Il est ainsi lié aux Penguins jusqu'à la fin de la saison 2012-2013. Crosby ne prend pas part au championnat du monde 2007 qui se joue en Russie. En effet, même s'il est sélectionné, il doit renoncer en raison d'un os cassé dans le pied, blessure qu'il avoue traîner depuis un mois.

 

Les Penguins parviennent en finale de la Coupe Stanley en battant tour à tour les Sénateurs, 4 matchs 0, les Rangers de New York, 4-1 et enfin les Flyers de Philadelphie, également en cinq matchs. Ils rencontrent en finale de la Coupe les Red Wings de Détroit, champions de la saison régulière84. Les deux premiers matchs sont joués à Détroit et Chris Osgood blanchit à deux reprises les Penguins 4-0 et 3-0. Pittsburgh reprend espoir en gagnant la troisième rencontre 3-2 avec deux buts de Crosby mais ils concèdent la défaite lors de la quatrième date. Lors du cinquième match, trois prolongations sont nécessaires et un but de Petr Sýkora pour voir les Penguins l'emporter. Finalement, les Red Wings l'emportent lors du sixième match sur la glace de Pittsburgh et remportent leur onzième Coupe Stanley85.

 

Les Penguins connaissent une fin d'année 2008 et un début 2009 catastrophiques, ne parvenant pas à enchaîner les victoires et finalement le 16 février, Shero renvoie Therrien et Dan Bylsma, entraîneur de Wilkes-Barre/Scranton, est mis en place. Le 7 avril, Crosby inscrit deux buts en supériorité numérique lors de la victoire 6-4 des siens contre le Lightning de Tampa Bay, dépassant pour la troisième saison consécutive la barre des 100 points. Quatre jours plus tard, la saison régulière est terminée et les Penguins sont à la deuxième place de la division derrière les Devils avec sept points de retard, quatrième au total de la conférence. Malkine est le meilleur pointeur de la ligue avec 113 réalisations, trois de plus qu'Ovetchkine et dix de plus que son capitaine, et reçoit alors le trophée Art Ross.

 

En séries, les Penguins éliminent au premier tour les Flyers en six matchs alors que lors du dernier match ils sont menés au score 3-0 avant de revenir au jeu, le réveil étant sonné par un combat entre Maxime Talbot des Penguins et Dan Carcillo des Flyers. Au tour suivant, Crosby et ses coéquipiers affrontent les Capitals de Washington emmenés par Ovetchkine. La série se prolonge jusqu'au septième match grâce à notamment une prestation de Semion Varlamov dans les buts des Capitals ainsi qu'aux talents offensifs de Crosby et Ovetchkine. Lors du deuxième match, les deux joueurs inscrivent tour à tour un coup du chapeau pour une victoire 4-3 des Capitals. Chaque équipe remporte les deux matchs à domicile avec des scores élevés et serrés puis les Penguins l'emportent tout de même lors du cinquième sur la glace des Capitals en prolongation avec le but de la victoire inscrit par Malkine alors qu'il tente de faire une passe à Crosby. Les Penguins passent à côté de la qualification lors du sixième match ; le septième match décisif a lieu dans la salle de Washington et après 31 minutes de jeu, les Penguins mènent déjà 5-0. Ils remportent le match et la qualification sur le score de 6 buts à 2.

 

La finale de conférence est jouée contre les Hurricanes de la Caroline mais ces derniers perdent totalement pied en étant éliminés en quatre matchs. Contrairement à la saison précédente et à la superstition de la LNH, Crosby en accord avec Bill Guerin décide de toucher le trophée Prince de Galles remis au champion de la conférence. Les Penguins retrouvent les champions en titre en finale de la Coupe Stanley, les Red Wings de Détroit. Après les deux premières rencontres et deux défaites de Pittsburgh 1-3, la finale semble prendre le même chemin que la saison passée mais les Penguins gagnent les deux matchs chez eux 4-2. Osgood blanchit les Penguins lors de la cinquième date, 5-0, puis Pittsburgh gagne 2-1 le sixième match98. La finale se joue donc au terme d'un septième match joué à Détroit le 12 juin et Crosby soulève la Coupe Stanley à la suite d'une victoire 2-1 des siens grâce à un doublé de Talbot. Avec trente-six points, Malkine est le meilleur pointeur de l'équipe des séries mais également de la LNH, cinq points devant Crosby, deuxième aussi de la LNH. Ce dernier est le meilleur buteur des séries avec un filet de plus que Malkine100. Crosby devient le plus jeune capitaine de l'histoire de la LNH à remporter la Coupe Stanley, à l'âge de seulement 21 ans.

 

Lors du tournoi masculin des Jeux, le Canada termine la première phase à la sixième place générale. Lors de cette phase, l'équipe compte une victoire 8-0 contre la Norvège et trois passes décisives de Crosby, une victoire à la suite des tirs de fusillade contre les Suisses avec la victoire offerte par Crosby lors de son deuxième tir et enfin une défaite 5-3 contre Orpik et ses coéquipiers. Avec cette sixième place, les Canadiens sont obligés de jouer un tour qualificatif pour continuer l'aventure. Ils jouent ce match contre l'équipe d'Allemagne et le remportent 8 à 2 puis jouent les quarts de finale des séries contre les Russes, premiers de leur groupe au premier tour et ayant eu un match de plus pour se préparer. Alors que beaucoup de personnes attendaient une finale Russie-Canada, le match a lieu dans une phase avancée des séries. Finalement, les Canadiens prennent vite les devants en menant 4-1 dès la fin de la première période et ils gagnent leur place en demi-finale 7-3. Le carré final du tournoi comprend le Canada, les États-Unis, la Finlande et la Slovaquie. Ce sont ces derniers qui sont opposés aux Canadiens en demi-finale et à 10 minutes de la fin de la rencontre les joueurs locaux mènent 3-0. Les Slovaques ne lâchent pas pour autant et le score final est de 3-2 pour les Canadiens à l'issue du temps réglementaire. Les joueurs du Canada sont qualifiés pour la finale qui se joue contre les Américains, seule équipe à avoir battu l'équipe organisatrice jusque-là. À trois minutes de la fin du temps de jeu, le score est de deux buts partout, Jonathan Toews et Corey Perry pour le Canada contre Ryan Kesler et Zach Parisé pour les Américains. Crosby vole un palet à Erik Johnson et part en échappée mais gêné par le retour de Patrick Kane, il laisse échapper la rondelle juste devant Ryan Miller, gardien américain. Les deux équipes jouent donc des prolongations mais au bout de sept minutes, Crosby récupère une passe de Jarome Iginla et réussit à tromper Miller entre ses jambières pour offrir au Canada la huitième médaille d'or au hockey et la quatorzième médaille d'or des Jeux de 20101.

 

Le 21 janvier 2014, Crosby est nommé capitaine de l'équipe qui représentera le Canada lors des Jeux olympiques de 2014 joués à Sotchi en Russie. Le Canada se classe premier de sa poule à l'issue du premier tour et accède directement aux quarts-de-finale. Ils y éliminent la Lettonie 2-1 avant de battre les États-Unis en demi-finale 1-0. La finale du tournoi masculin oppose donc le Canada, dernier champion olympique, à la Suède, champion du monde en titre. Carey Price réalise un nouveau blanchissage alors que Jonathan Toews, Sidney Crosby et Chris Kunitz marquent chacun un but.

 

Reconnu comme étant l'un des meilleurs joueurs de la Ligue nationale de hockey, adulé à Pittsburgh, le Canadien est cependant loin d'avoir le respect qu'il pourrait attendre et de faire l'unanimité auprès des fans de certaines autres équipes, ceux-ci l'accusant de faire parfois preuve d'actes anti-sportifs et d'anti-jeu. Il est en effet l'objet de critiques suite à quelques actions assez litigieuses lors desquelles il semble, pour ses détracteurs, perdre trop facilement l'équilibre et tomber aisément afin d'obtenir des pénalités, restant parfois de longues secondes au sol. Jaromír Jágr va même jusqu'à lui dire en face lors d'un match. Il est ainsi accusé de s'être laissé tomber lors d'un match face aux Rangers de New York par l'entraîneur Tom Renney et Martin Straka en 2008.

 

Crosby décline l'invitation du Canada pour participer au championnat du monde 2010 alors que ses coéquipiers Malkine et Gontchar décident de rejoindre leur sélection. Le directeur de la communication de la Fédération internationale de hockey sur glace (également désignée par le sigle IIHF), Szymon Szemberg, publie au cours de la compétition un texte nommé « Saying no to your country » dans lequel il critique le refus de certaines vedettes disponibles, dont Crosby, de prendre part à la compétition. Crosby est alors défendu par Hockey Canada. L'article est rapidement supprimé, le président de l'IIHF René Fasel s'excuse de cette publication et présente également ses excuses à Pat Brisson, l'agent de Crosby.

 

Records

Crosby détient plusieurs records aussi bien dans la Ligue nationale de hockey qu'avec les Penguins :

 

Meilleur total d'aides et de points pour une recrue des Penguins - 63 et 102

Première recrue à dépasser la barre des 100 points et des 100 minutes de pénalité

 

Plus jeune joueur de l'histoire de la LNH à :

Dépasser la barre des 100 points en une saison

Atteindre la barre des 200 points dans sa carrière (19 ans et 207 jours)

Avoir deux saisons consécutives à plus de 100 points

Gagner le trophée Art Ross

Gagner le trophée Lester B. Pearson

Etre nommé capitaine d'une franchise

Gagner la coupe Stanley à titre de capitaine en 2009

 

Plus jeune joueur à remporter le championnat des marqueurs de son sport, pour les quatre ligues de sport majeur en Amérique du Nord confondue (LNH, NBA, NFL, LMB).

 

Trophées de la Ligue de hockey junior majeur du Québec

Trophée Jean Béliveau (meilleur pointeur) 2004 et 2005.

Coupe Telus (joueur offensif de l'année) 2004 et 2005.

Trophée Michael Bossy (meilleur espoir de la saison) 2004 et 2005.

Trophée Michel Brière (meilleur joueur de la saison) 2004 et 2005.

Trophée Paul Dumont (personnalité de l’année) 2004 et 2005.

Trophée Guy Lafleur (joueur le plus utile dans les séries éliminatoires) 2005.

Trophée Michel Bergeron et la Coupe RDS (meilleure recrue offensive et meilleure recrue de la saison) 2004.

 

Trophées de la Ligue canadienne de hockey

Joueur de l'année 2004 et 2005.

Meilleur pointeur 2004 et 2005.

Canada Post Cup 2004 et 2005.

Meilleur espoir de la ligue 2005.

Membre de la première équipe des Étoiles 2005.

Trophée Ed Chynoweth (meilleur pointeur de la Coupe Memorial 2005).

Recrue de l'année 2004.

 

Trophées de la Ligue nationale de hockey

La Coupe Stanley 2009, 2016, 2017 et l'effectif des Penguins gravé.

 

2005-2006

Recrue du mois d'octobre 2005

Sélectionné dans l'équipe type des recrues

 

2006-2007

Sélectionné pour le 55e match des étoiles, premier joueur élu au vote des fans avec 825 783 votes

Trophée Mark Messier du leadership en janvier 2007

Trophée Art Ross du meilleur pointeur

Trophée Hart du meilleur joueur selon les journalistes

Lester B. Pearson du meilleur joueur selon ses pairs

Sélectionné dans la première équipe d'étoile

 

2007-2008 : sélectionné pour le 56e match des étoiles, premier joueur élu au vote des fans avec 507 274 votes

 

2008-2009 : sélectionné pour le 57e match des étoiles, premier joueur élu au vote des fans avec 1 713 021 votes

 

2009-2010

Trophée Maurice Richard du meilleur buteur en compagnie de Steven Stamkos avec 51 buts chacun

Sélectionné dans la deuxième équipe d'étoiles

 

2010-2011 : sélectionné pour le 58e match des étoiles, premier joueur élu au vote des fans avec 635 509 votes

 

2012-2013 :

Sélectionné dans la première équipe d'étoiles

Trophée Ted Lindsay

 

2013-2014 :

Trophée Art Ross

Trophée Hart

Trophée Ted Lindsay.

Sélectionné dans la première équipe d'étoiles

 

2014-2015 :

Champion du Monde avec l'équipe du Canada

 

2015-2016 :

Trophée Conn Smythe du meilleur joueur des série

Coupe Stanley

Sélectionné dans la première équipe d'étoiles

 

2016-2017 :

Trophée Conn Smythe du meilleur joueur des série

Coupe Stanley