Penguins de Pittsburgh

Pittsburgh Penguins

Pittsburgh Penguins

PPG Paints Arena

PPG Paints Arena

Michel Brière

Michel Brière

Mario Lemieux

Mario Lemieux

Pittsburgh Penguins 1991 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 1991 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 1992 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 1992 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 2009 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 2009 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 2016 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 2016 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 2017 Stanley Cup Champions

Pittsburgh Penguins 2017 Stanley Cup Champions

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Ievgueni Malkine

Ievgueni Malkine

Matt Murray

Matt Murray

Kristopher Letang

Kristopher Letang

Olli Määttä

Olli Määttä

Patric Hörnqvist

Patric Hörnqvist

Penguins de Pittsburgh

 

Les Penguins de Pittsburgh, en anglais Pittsburgh Penguins, sont une franchise de la NHL basé à Pittsburgh en Pennsylvanie. Ils font partie de l'association de l'Estet de la division Métropolitaine. 

 

Historique

En 1967, la NHL décide de doubler le nombre d’équipes participant à son championnat. La ville de Pittsburgh, ayant déjà eu l'expérience d'une équipe de hockey sur glace, postule afin d’accueillir une franchise. En effet, le 9 février 1966, la NHL accorde à Pittsburgh de rejoindre ses rangs. La ville de Pittsburgh participe au repêchage d’expansion en échange d'une somme de deux millions et demi de dollars. La nouvelle franchise débourse également 750 000 dollars afin de mettre la patinoire du Civic Arena en conformité par rapport aux exigences de la NHL. Le nom de la nouvelle équipe est inspiré de la forme particulière du toit, la patinoire étant alors surnommée l’igloo. Malgré tout, un concours est lancé dans la presse et ainsi officiellement le 10 février 1967, après 26 000 votes, le nom de l’équipe est trouvé. Carol McGregor, épouse de John McGregor qui a contribué à la création de l'équipe, est la première à proposer le nom, en déclarant qu'elle aimait bien l'allitération en P, qu'elle verrait bien l'équipe jouer en noir et blanc et surtout pour la forme du Civic Arena. Le premier directeur général, Jack Riley, propose d'autres noms : Shamrocks, en référence à l'équipe de hockey de la Ligue internationale de hockey des années 1930, Hornets ou encore Eskimos sont cités mais finalement l'appellation de Penguins, littéralement en français les manchots, est retenue comme nom. Le surnom de Pens est souvent utilisé. Le premier match de l'histoire de l'équipe a lieu le 11 octobre 1967 contre les Canadiens de Montréal, qui s'imposent 2-18. 

 

Patinoires des Penguins

Le Pittsburgh Civic Arena de 1961 à 1999 avec une capacité de 16958 places

Le Mellon Arena de 1999 à 2010 avec une capacité de 16958 places

Le PPG Paints Arena depuis 2010 avec une capacité de 18387 places

 

Les Stars des Pittsburgh Penguins - Numéros retirés

 

# 66 - Mario Lemieux, surnommé « Le Magnifique » du fait de son talent, récompensé par de nombreux titres, il est considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du hockey et de la NHL. Ses statistiques parlent d'elles-mêmes : il fait partie du petit cercle des joueurs avec plus de 500 buts, ainsi que de celui de ceux avec plus de 1 000 points et il figure tout en haut des classements des meneurs de la NHL. Il joue toute sa carrière professionnelle dans la NHL avec les Penguins de Pittsburgh entre 1984 et 2006. Parmi de nombreux trophées, il remporte deux Coupes Stanley en 1990-1991 et 1991-1992. Sa carrière a été parsemée de nombreuses difficultés de santé le poussant à arrêter puis à reprendre, mais toujours en étant fidèle à Pittsburgh. En 1999, il sauve l'équipe de la faillite et devient propriétaire majoritaire de celle-ci. Au cours de sa carrière, il participe à cinq compétitions internationales avec le Canada. Il est monté à chaque fois sur le podium, remportant une médaille de bronze au championnat du monde junior de 1983, une d'argent au championnat du monde de 1985 et enfin la médaille d'or lors de la Coupe Canada 1987, des Jeux olympiques d'hiver 2002 et de la coupe du monde de hockey 2004. Lors de ses deux derniers tournois internationaux, il est capitaine de l'équipe. En 2004, il devient membre de l'Allée des célébrités canadiennes. En 2009 alors que les Penguins remportent une nouvelle fois la Coupe Stanley, il est élevé chevalier de l'Ordre national du Québec.

 

 

#21 - Michel Brière n'a joué qu'une seule saison en tant que professionnel avec les Penguins de Pittsburgh de la Ligue nationale de hockey. Il meurt en 1971 après un accident de voiture dans sa région d'origine et 11 mois d'hospitalisation. Il inscrit le premier but de sa carrière dans la NHL le 1er novembre 1969 lors de la troisième période d'un match contre les North Stars du Minnesota. Au cours de cette saison 1969-1970, Brière est un des composants du noyau dur de l’équipe des Penguins, équipe qui se qualifie pour la première fois de son histoire pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il inscrit alors 12 buts et réalise 32 passes décisives, pour un total 44 points, ce qui fait de lui le troisième meilleur pointeur de l’équipe lors de la saison. Lors des séries éliminatoires, les Penguins éliminent au premier tour les Seals d'Oakland quatre matchs à zéro. Lors du quatrième et dernier match de la série, le 12 avril, Brière inscrit le but de la victoire et premier but en prolongation de l'histoire des Penguins au bout de huit minutes 28 secondes de la première prolongation. Les Penguins chutent lors du deuxième tour contre les Blues de Saint-Louis quatre matchs à deux. Au total, Brière inscrit huit points en dix matchs et est le meilleur pointeur des séries de l'équipe2. Il est nommé meilleur joueur dans sa première saison professionnelle, le meilleur rookie, pour les Penguins. À la suite de cette saison, Brière demande à Riley de réfléchir à une augmentation salariale de 5 000 dollars. Le 6 juin 1970, Michèle Beaudoin et Brière, déjà parents d'un enfant nommé Martin et âgé d'un an, ont prévu de se marier. Brière est dans sa ville natale de Malartic au Québec et prépare ce mariage quand il a, le 15 mai 1970, un accident de voiture avec deux amis à lui aux alentours de Val-d'Or. Au cours de cet accident, il est éjecté de la voiture, une Mercury Cougar, et subit de graves blessures au cerveau et tombe dans le coma. Transporté d'urgence vers l'Hôpital Notre-Dame de Montréal, Brière reste dans le coma pendant près de sept semaines et une fois qu’il en sort, ce n’est que pour mieux alterner les phases d’éveil et d’évanouissement. Il meurt à l’hôpital le 13 avril 1971 après quatre opérations majeures n’ayant rien donné.

 

Hommages

À la suite de sa mort, six joueurs et dirigeants de l'équipe assistent à la cérémonie des funérailles du jeune joueur, cérémonie ayant lieu dans la banlieue de Montréal. Un hommage est rendu à Brière dans la cathédrale de Saint Paul dans la ville de Pittsburgh. Les Penguins ont emmené l'équipement de Brière tout au long de la saison 1970-1971 et par la suite, aucun autre joueur de l'histoire de l'équipe n'a jamais porté le numéro 21. Dans l'histoire de l'équipe, seul Keith McCreary a porté le numéro 21 sur un maillot des Penguins et cela fut avant Brière. Les Penguins décident également de baptiser le trophée du meilleur rookie de l'année trophée Michel Brière. Greg Polis remporte le trophée en 1970-19719. La Ligue de hockey junior majeur du Québec met en place, en 1972, le trophée Michel Brière au meilleur joueur de la saison de la LHJMQ. Le 5 janvier 2001, les Penguins retirent officiellement le numéro 21 de Michel Brière, quelques jours après le retour au jeu du 66 de Mario Lemieux, seul autre numéro des Penguins retiré. L'aréna de Malartic en Abitibi est rebaptisé le Centre Michel-Brière après sa mort.

 

Palmarès

 

Coupe Stanley

1991, 1992, 2009, 2016, 2017

 

Trophée des Présidents

1993

 

Trophée Prince de Galles

1991, 1992, 2008, 2009, 2016, 2017