Philadelphia Flyers

Philadelphia Flyers

Philadelphia Flyers

Stanley Cup Champions 1973-1974

Stanley Cup Champions 1973-1974

Stanley Cup Champions 1974-1975

Stanley Cup Champions 1974-1975

Bernie Parent

Bernie Parent

Bernie Parent 3

Bernie Parent 3

Mark Howe

Mark Howe

Mark Howe

Mark Howe

Barry Ashbee

Barry Ashbee

Barry Ashbee

Barry Ashbee

Bill Barber 1.jpg

Bill Barber 1.jpg

Bill Barber

Bill Barber

Bill Barber

Bill Barber

Bobby Clarke

Bobby Clarke

Bobby Clarke et son sourire

Bobby Clarke et son sourire

Bobby Clarke

Bobby Clarke

Eric Lindros

Eric Lindros

Eric Lindros

Eric Lindros

Brian Elliott

Brian Elliott

Claude Giroux

Claude Giroux

Sean Couturier

Sean Couturier

Jakub Voracek

Jakub Voracek

Daniel Brière

Daniel Brière

Philadelphia Flyers

 

Les Philadelphia Flyers sont une franchise de la NHL. L’équipe est basée à Philadelphie, en Pennsylvanie au États-Unis et joue ses matchs à domicile dans la Wells Fargo Center. La formation évolue dans la Division Métropolitaine de l’Association de l'Est de la NHL.

 

Historique

Avant l’avènement des Flyers en 1967, Philadelphie avait déjà eu une équipe en NHL lorsque les Pirates de Pittsburgh, en difficulté financière, ont déménagé en 1930 sous le nom des Philadelphia Quakers. La seule "renommée" des Quakers a été d’établir un record de la NHL qui n’a jamais été battu depuis, en compilant un record de 4 victoires en 44 matches en une saison par un club de la NHL. Les Quakers ont discrètement suspendu leurs opérations après cette saison catastrophique. La franchise dormante des Quakers en NHL fut finalement annulée par la Ligue en 1936. Avant la venue des Flyers en 1967, plusieurs équipes de circuits mineurs et professionnels ont œuvré à Philadelphie. En 1964, Alors qu'il assistait à une partie de basketball au Boston Garden, Ed Snider, alors vice-président des Philadelphia Eagles, a vu une foule de partisans des Bruins de Boston faire la file pour acheter des billets pour assister à un match de hockey sur glace de dernière place de l’équipe de Boston. Il a commencé à planifier une nouvelle arène après avoir appris que la NHL cherchait à se développer en raison des craintes de voir une ligue concurrente s'implanter sur la côte ouest et du désir. Snider fait sa proposition à la Ligue qui choisit le groupe de Philadelphie composé de Snider, Bill Putnam, Jerome Schiff ainsi que le propriétaire des Philadelphia Eagles, Jerry Wolman - plutôt que celui de Baltimore. Le 4 avril 1966, Putnam a annoncé la tenue d'un concours afin de trouver un nom à l'équipe. Les détails du concours sont publiés le 12 juillet de la même année. L’équipe s’appellera les Philadelphia Flyers et ses couleurs seront l’Orange, le noir et le blanc

 

Patinoires des Flyers

Les Philadelphia Flyers ont élu domicile dans 2 arénas différentes au cours de leur histoire pour jouer les matchs à domicile :

 

Le Spectrum de 1967 à 2010 avec une capacité de 17380 places

Le Wells Fargo Center de 2010 à 2016 avec une capacité de 19543 places

 

Records de la franchise

 

Saison régulière

Le plus de buts en une saison : 61 par Reggie Leach (1975-1976)

La plus des passes décisives en une saison : 89 par Bobby Clarke (1974-1975 & 1975-1976)

Le plus de points en une saison : 123 par Mark Recchi (1992-1993)

Le plus des minutes de pénalité en une saison : 472 par Dave Schutz (1974-1975 - NHL record)

Le plus de points en une saison pour un défenseur : 82 par Mark Howe (1985-1986)

Le plus des passes décisives en une saison pour un rookie : 81 par Mikael Renberg (1993-1994)

 

Playoffs

Le plus de buts en playoff : 19 par Reggie Leach (1975-1976 - NHL record)

La plus des passes décisives en playoff : 20 par Pelle Eklund (1986-1987)

Le plus de points en playoff : 30 par Daniel Briere (2009-2010)

Le plus de points en playoff par un rookie : 21 par Ville Leino (2009-2010 - NHL record)

Le plus des minutes de pénalité en playoff : 139 par Dave Schutz (1973-1974)

 

Les Stars des Philadelphia Flyers - Numéros retirés

 

# 1 – Bernie Parent

William John Smith surnommé Billy Smith, est Canadien et a joué au poste gardien. Il a joué dix saisons pour les Philadelphia Flyers. Il remporte deux Coupes Stanley en 1973-1974 et 1974-1975. Il remporte le trophée Conn Smythe du MVP de la finale de la Coupe Stanley lors de la saison en 1973-1974 et 1974-1975 ainsi que le trophée Vézina du meilleur gardien de l’année les mêmes années. Il a joué 608 matchs en carrière avec un ratio de 2.55 buts par match en saison régulière et de 2.43 buts par match lors des séries éliminatoires. Son maillot a été retiré le 11 octobre 1979. Il est intronisé au temple de la renommée lors de la saison 1984-1985. 

 

# 2 – Mark Howe

Mark Steven Howea la double nationalité canadienne et américaine. Il a joué au poste de défenseur. Il a été choisi au 2ème tour en 25ème position lors de la Draft de 1974 de la NHL par les Boston Bruins. En 1973, il décide de jouer dans l'association mondiale de hockey aux côtés de son frère Marty et de son père Gordie. Emmenés par la famille Howe, les Aeros de Houston remportent la Coupe Avco décernée au vainqueur de l'AMH lors de la saison 1973-1974 et 1974-1975. Il remporte le trophée Lou Kaplan remis aux meilleur rookie de l'année lors de la saison 1973-1974. Quand l'AMH cesse ses activités en 1979, les Howe suivent la franchise qui devient les Hartford Whalers en NHL. En 1982, il est échangé aux Philadelphia Flyers. Il dispute la finale de la Coupe Stanley lors de la saison 1984-1985, finale perdue contre les Edmonton Oilers en cinq matchs. Lors de la saison 1985-1986, il remporte le trophée NHL Plus-Minus. Lors de la saison suivante, il dispute une nouvelle fois la Coupe Stanley. Nouvelle défaite face aux Edmonton Oilers en sept matchs. En 1992, il signe comme agent libre avec Detroit Red Wings avec lesquels il termine sa carrière en 1995. Il a joué 501 matchs en AMH pour une carte de 596 points (249 buts, 347 assists) et s’est assis 246 minutes sur le banc des pénalités. Pour la NHL, Il a joué 1031 matchs pour une carte de 803 points (207 buts, 596 assists) et s’est assis 489 minutes sur le banc des pénalités. Son maillot a été retiré le 6 mars 2012. Il est intronisé au temple de la renommée lors de la saison 2010-2011. 

 

# 9 – Barry Ashbee

Barry Ashbee est Canadien et a joué au poste défenseur. Il commence sa carrière professionnelle en jouant huit saisons avec les Hershey Bears en AHL. Lors de la saison 1965-1966, il joue 14 matchs avec les Boston Bruins. Il remporte avec les Hershey Bears la Coupe Calder (champion de AHL). Il quitte la AHL pour la NHL et les Philadelphia Flyers au cours de la saison 1970-1971 et devient rapidement l’un de leurs meilleurs défenseurs. Il remporte la Coupe Stanley lors de la saison 1973-1974. Cependant, sa carrière se termine malheureusement cette année-là au cours des séries contre les New York Ranger en raison d’une grave blessure à l’œil après avoir été frappé en plein visage par un puck. Il devient la saison suivante entraîneur adjoint des Flyers, bien qu'il ait d'abord refusé ce poste car il pensait que celui-ci lui avait été offert juste par sympathie. Pour sa première saison en tant qu'entraîneur adjoint, les Flyers remporte leur deuxième Coupe Stanley consécutive et peut ajouter une deuxième fois son nom sur le trophée. En avril 1977, on lui diagnostique une leucémie qui le foudroie en un mois. Son numéro 4 retiré par les Flyers le 13 octobre 1977 et le trophée Barry Ashbee est maintenant attribué chaque saison au meilleur défenseur des Flyers. Il a joué 515 matchs en AHL pour une carte de 148 points (24 buts, 124 assists) et s’est assis 862 minutes sur le banc des pénalités. Pour la NHL, Il a joué 301 matchs pour une carte de 89 points (15 buts, 74 assists) et s’est assis 313 minutes sur le banc des pénalités

 

# 7 – Bill Barber

William Charles Barber,dit Bill,Barber est Canadien et a joué au poste de d’ailier gauche. Il a été choisi au premier tour en 7ème position lors de la Draft de 1972 de la NHL par les Philadelphia Flyers pour lesquels il a joué douze saisons. Il remporte deux Coupes Stanley lors de la saison 1973-1974 et 1974-1975. Avec le Canada, Il remporte la Coupe Canada en 1976 et la médaille de bronze lors du championnat du monde de 1982. Il prend sa retraite au terme de la saison 1983-1984 à cause d’une blessure au genou subie lors de la saison 1976-1977 qui n‘a pas cessé de se dégrader. Il a joué 1032 matchs en NHL pour une carte de 991 points (473 buts, 518 assists) et s’est assis 732 minutes sur le banc des pénalités. Son maillot a été retiré le 11 octobre 1990. Il est intronisé au temple de la renommée lors de la saison 1990-1991. 

 

# 16 – Bobby Clarke

Robert Earle Clarke, dit Bobby Clarke,est Canadien et a joué au poste de centre. Malgré des statistiques intéressantes, en WHL (Western Hockey League), plusieurs équipes de NHL ne l’ont pas pris car ont levé il souffrait du diabète. Il a été choisi finalement au 2ème tour en 17ème position lors de la Draft de 1969 de la NHL par les Philadelphia Flyers pour lesquels il a joué quinze saisons. Il remporte deux Coupes Stanley lors de la saison 1973-1974 et 1974-1975. Il remporte le trophée Bill Masterton du joueur ayant démontré le plus de qualités de persévérance et d'esprit d'équipe en NHL lors de la saison 1971-1972, le trophée Ted Lindsay du meilleur joueur NHL de la saison choisie par ses pairs, le trophée Hart du MVP de la NHL lors de la saison 1972-1973, 1974-1975 et 1975-1976, le trophée Lester Patrick pour service rendu au Hockey sur glace américain lors de la saison 1979-1980 et le trophée Frank J. Seike du meilleur attaquant ayant démontré le plus de compétence défensive lors de la saison 1982-1983. Avec le Canada, Il remporte la Coupe Canada en 1976 et la médaille de bronze lors du championnat du monde de 1982. Il participe en 1972 à la Série du Siècle face à l’URSS. Sa présence a été un moment marquant dans l'histoire du hockey. Son sourire édenté et le jeu physique et brutal ont cristallisé l'image du joueur de hockey dans l'imaginaire des Américains. Il a joué 1280 matchs en NHL pour une carte de 1329 points (400 buts, 929 assists) et s’est assis 1605 minutes sur le banc des pénalités. Son maillot a été retiré le 15 novembre 1984. Il est intronisé au temple de la renommée lors de la saison 1987-1988. 

 

# 88 – Eric Lindros

Eric Lindros surnommé « The Big E » et The Next One » en référence à Wayne Gretzky, « the Great One » est Canadien et a joué au poste de centre. Alors que la Draft 1991 de la NHL se prépare, Eric Lindros annonce clairement ses intentions : pour rien au monde, il ne jouera pour la franchise des Nordiques de Québec alors pressentie pour avoir le premier choix. Le jour du Draft, les Nordiques, choisissant en premier, optent tout de même pour Eric Lindros. Il refuse, comme traditionnellement, de passer le maillot de sa nouvelle équipe. Il rejoint finalement les Philadelphia Flyers contre Peter Forsberg, Ron Hextall, Chris Simon, Mike Ricci, Kerry Huffmann et Steve Duchesne ainsi que le premier choix des deux repêchages suivants et enfin la somme de 15 millions de dollars. Cet échange sera vite considéré comme le pire de l'histoire de la NHL. 

 

Il reste avec les Flyers pendant huit saisons et il se classe quasiment à chaque fois dans les 4 des meilleurs pointeurs de la ligue lors de ses cinq premières saisons. Mais il commence déjà à souffrir de blessures nombreuses. Il forme avec John LeClair & Mikael Renberg une ligne crainte dans la ligue : la ligne « Legion of Doom » (Légion du Mauvais Destin). Il inscrit alors 40 buts au cours des deux premières saisons chez les Flyers et rempote le trophée Hart de 1995 avec 70 points (29 buts et 41 passes en 46 parties). En 1997 il mène les Flyers en finale de la Coupe Stanley ; ils sont écrasés en finale par les Detroit Red Wings en 4 matchs. Lindros souffre d'une série de commotions cérébrales ce qui l’oblige de manquer beaucoup de matchs. 

 

Le 1er avril 1999 au cours d'un match contre les Nashville Predators, il se blesse une nouvelle fois et il lui est diagnostiqué un problème aux côtes. Il retourne à l'hôtel et son coéquipier Keith Jones le retrouve tout pâle et immobile. Malgré la volonté des dirigeants de rapatrier Lindros par avion à Philadelphie, Jones insiste pour que Lindros soit conduit à l'hôpital le plus proche afin d'être soigné au plus vite. Les docteurs lui découvrent alors un affaissement d'un poumon dû à un saignement interne de la poitrine. Il est alors estimé que Lindros a déjà perdu la moitié du volume total de son sang. À la suite de cette histoire, le père de Lindros accuse la direction d'avoir failli causer la mort d'Eric. La saison suivante, il critique l'équipe médicale de l'équipe et en réponse, la direction décide de lui retirer le brassard de capitaine au profit d'Eric Desjardins.

 

L'été suivant, Lindros refuse de signer une prolongation de contrat avec les Flyers, qui possédaient toujours les droits du joueur. Remis de ses blessures, Lindros peut rejouer en décembre 2000 mais les Flyers refusent de vendre ses droits aux Toronto Maple Leafs. Par conséquent, Eric Lindros manque toute la saison 2000-2001. Pour finir Clarke transfère Lindros à contre cœur aux New York Rangers en échange de Jan Hlavac, Kim Johnson, Pavel Brendl et un choix au repêchage.

Il joue trois saisons pour les Rangers où il subit lors de la saison 2003-3004 sa huitième commotion cérébrale. Deux docteurs qui ne l'ont ni vu ni examiné lui conseillent malgré tout d'arrêter de jouer. 

 

Lindros décide de continuer et il signe pour une saison avec le Toronto Maple Leafs. Après un bon début de saison 2005-2006, il se déchire le ligament de son poignet gauche. Il manque alors 27 matchs puis revient dans l'équipe le 28 février 2006. Retour de courte durée car nouvelle blessure à ce même poignet suite à un slapshot cinq jours après son retour. Saison définitivement terminée pour lui.

 

Le 17 juillet 2006, Lindros signe son dernier contrat d'un an pour la saison 2006-2007 avec les Dallas Stars. Il met fin à sa carrière le 8 novembre 2007.

 

Il a joué 813 matchs en NHL pour une carte de 922 points (396 buts, 526 assists) et s’est assis 1520 minutes sur le banc des pénalités. Son maillot a été retiré le 18 janvier 2018. Il est intronisé au temple de la renommée lors de la saison 2015-12016. 

 

Palmarès :

 

Coupe Stanley : 1973-1974 et 1974-1975.

 

Champion de Conférence : 1974-1975, 1975-1976, 1976-1977, 1979-1980, 1984-1985, 1986-1987, 1996-1997 et 2009-2010.

 

Champion de Division: 1967-1968, 1973-1974, 1974-1975, 1975-1976, 1976-1977, 1979-1980, 1982-1983, 1984-1985, 1985-1986, 1986-1987, 1994-1995, 1995-1996, 1999-2000, 2001-2002, 2003-2004 et 2010-2011.