Trop d'errances défensives lausannoises dans ce derby lémanique

 

Après une pause de 10 jours dû à la Slovakia Cup et en ce beau jour de Saint-Valentin, le Lausanne Hockey Club reçoit son « meilleur ennemi » le Genève-Servette HC dans un Derby toujours chaud bouillant. Pour cette rencontre, les absents du côté du LHC sont Florian Conz, Benjamin Antonietti, Federico Lardi, Niko Hovinen, Per Ledin (surnuméraires), Paul Savary (Martigny Red Ice). Du côté Genevois, Christophe Bays, Travis Ehrhardt, Jim Slater, Daniel Rubin, Romain Chuard, Eliot Antonietti, Thomas Heinimann, Kay Schweri, Nicolas Leonelli et Noah Rod manquent à l’appel. Retour dans l’alignement lausannois de Cristobal Huet et de Kevin Romy dans celui du GSHC. Cristobal Huet et Robert Mayer sont dans les cages ce soir.

 

Coté statistiques, les Lions disposent du premier powerplay avec 45 buts marqués sur 202 supériorités numériques soit 22.28% et le 4ème boxplay avec 32 buts encaissés sur 200 infériorités numériques soit 84.00%. Pour les Genevois, c’est le 12ème powerplay avec 26 buts marqués sur 187 supériorités numériques soit 13.90% et le 10ème boxplay avec 40 buts encaissés sur 206 infériorités numériques soit 80.58%. Au niveau des compteurs, L’attaquant lausannois Dustin Jeffrey est le 10ème au classement avec 41 points (17 buts et 24 assistances) soit 0.91 points par match. Du côté du GSHC, l’attaquant Nick Spaling est le 30ème compteur de LNA avec 31 points (12 buts et 19 assistances) soit 0.86 points par match. Pour les gardiens, le portier lausannois Cristobal Huet figure en 5ème position avec 92 buts encaissés en 37 matchs (91.80%) soit 2.48 buts par match. Pour le Genève-Servette HC, Robert Mayer figure en 4ème position avec 106 buts encaissés en 44 matchs (92.20%) soit 2.45 buts par match. (Chiffres fournis par la League). Après tous ces chiffres, place à la rencontre.

 

Les premières minutes de la partie sont très tactiques. Les deux équipes jouent très haut et empêchent le développement d’actions dangereuses. A la 4ème minute, but surprise des Aigles. Le capitaine genevois Nick Spaling décoche un tir rapide dans le slot et trompe un Cristobal Huet qui reste sans réaction.  C'était la première tentative des Aigles alors que le LHC monopolisait la rondelle jusque-là. Les Lions réagissent 143 secondes plus tard en obtenant l’égalisation. C’est au tour de Robert Mayer de se faire surprendre. L’Américano-Suisse Eric Walsky arme un tir près de la bande après avoir passé la ligne bleue. Le puck file au ras de la glace et passe à côté de la jambière du portier des Aigles pour finir au fond des filets. Tout comme Cristobal Huet sur l'ouverture à la marque, Robert Mayer n'est pas exempt de tout reproche sur cette réussite. A la 10ème minute, Après une bonne séquence des Vaudois dans le camp des Aigles, le défenseur Valentin Borlat allume la cage depuis la ligne bleue. Nicklas Danielsson qui, poussé par le capitaine genevois Daniel Vukovic derrière Robert Mayer, dévie la rondelle mais « gène » le gardien des Aigles pour le coup. Les arbitres vont vérifier la vidéo avant d'annuler cette réussite pour une « obstruction » sur le portier. A la place de 2 à 1 en faveur des Lions, on passe à 1 à 2 en faveur des Aigles quelques secondes plus tard. Superbe passe en retrait de Nathan Gerbe de derrière la ligne de but pour Arnaud Jacquemet qui, laissé complètement seul devant Cristobal Huet, peut tromper le portier du LHC d'une reprise directe. L'arrière-garde vaudoise est aux abonnés absents sur cette réussite. Les Lions ne doivent pas laisser le dicton qui dit « Quand Jacquemet marque, Genève gagne » devenir réalité. A la 13ème minute, première pénalité du match contre le Servettien Jeremy Wick se fait sanctionner suite à un coup de crosse et se retrouve en prison. Voilà une bonne occasion d'égaliser pour le Lausanne HC. Les Lions posent rapidement leur jeu de puissance et se montrent dangereux par Nicklas Danielsson est puis par Sven Ryser dont la déviation passe au-dessus de la cage genevoise. Deux minutes plus tard, C’est au tour de Harri Pesonen, suite à une belle passe de Etienne Froidevaux, de se montrer dangereux mais malheureusement celui-ci perd le contrôle de la rondelle et le portier Robert Mayer peut ainsi geler le puck de sa mitaine. A la 18ème minute, les hommes de Chris McSorley font le break et prennent deux longueurs d’avance. Sur une sortie de zone, Nicklas Danielsson et Alain Miéville ne se comprennent pas et laissent le puck libre à la ligne bleue. L’Américain Nathan Gerbe, qui me fait penser à un autre joueur de petite taille que les « anciens » n’ont pas oublié c’est Richmond Gosselin, saisit l'aubaine, accélère et trompe Cristobal Huet d'un tir du poignet au-dessus de l'épaule. C’est 1 à 3. Les Vaudois essayent de revenir au score avant la première sirène notamment par Sven Ryser dont le tir est repoussé du bout de la botte du cerbère genevois puis par Joël Genazzi qui ne peut reprendre un rebond sur un tir de Matteo Nodari. Fin du premier tiers sur le score de 1 à 3 en faveur des Genevois.

 

Les Lions entament le tiers médian en supériorité numérique sur à l’envoi sur le banc des pénalités de Goran Bezina pour avoir fait trébucher mais ont terriblement de mal à installer leur jeu de puissance surtout grâce à un boxplay genevois très efficace ce soir. L’ex défenseur des Medvescak Zagreb revient sur la glace sans que le LHC ait inquiété une seule fois le portier Robert Mayer. A la 24ème minute, le Lions reviennent au score par Joël Genazzi qui, bien servi par Johnny Kneubuehler, tire rapidement à la ligne bleue et trompe Robert Mayer. Le portier grenat, qui n'a pas vu le départ du tir, est en retard sur l'action. C’est le 2 à 3. Une minute plus tard, première pénalité de 2 minutes à l’encontre d’un Lausannois, Yannick Herren, pour coup de crosse. Les Lions « tuent » facilement cet avantage numérique sans que Cristobal Huet ne soit inquiété. Nouvelle occasion pour les Vaudois à la 29ème minute. L’attaquant Eric Walsky récupère la rondelle sur sa ligne bleue, prend de vitesse toute la défense des Aigles puis repique sur le centre mais ne parvient pas à glisser la rondelle entre les jambières de Robert Mayer. Les Vaudois poursuivent leur domination et sont proches d’égaliser une minute plus tard. L’attaquant lausannois Etienne Froidevaux bien placé dans le slot dévie le tir de la ligne bleue de Joël Genazzi, le gardien des Aigles repousse la tentative vers le no. 40 du LHC malheureusement la rondelle saute sur la glace et passe par-dessus la palette de l’attaquant lausannois. Les Lions poussent pour obtenir cette égalisation mais on sent qu’il manque quelque chose. A la 32ème minute, nouvelle supériorité numérique en faveur des Rouges et Blancs suite à l’envoi sur le banc d’infamie de Kevin Romy pour avoir accroché. Lors de ce 5 contre 4, les Lausannois se créent une belle occasion. Splendide passe du TopScorer lausannois Dustin Jeffrey placé au premier poteau pour Etienne Froidevaux qui, bien placé dans le slot, effectue une reprise directe du Vaudois malheureusement celle-ci est contrée de justesse par la jambe du capitaine Daniel Vukovic. Puis c’est au tour de Eric Walsky de tenter sa chance mais bute sur la botte de Robert Mayer. A la 35ème minute, alors que les Genevois sont de nouveau au complet, accélération de Harri Pesonen sur l'aile droite, le Finlandais du LHC n'a que Arnaud Jacquemet devant lui mais se complique la tâche en tentant un dribble et perd le contrôle de la rondelle. Les Vaudois effectuent une grosse pression dans cette fin de tiers. Les hommes de Ratushny cherchent à égaliser avant la sirène. A la 38ème minute, nouvelle pénalité contre le Genève-Servette. Romain Loeffel est envoyé en prison pour coup. Nouvelle opportunité pour le LHC d’obtenir l’égalisation. Mais les choses ne se passent pas comme prévu car à la 39ème minute, sur une perte de puck des Vaudois à la ligne bleue, l’attaquant du GE-Servette Auguste Impose peut partir en contre pour affronter en duel Cristobal Huet. Le défenseur Joël Genazzi fauche de sa canne le jeune joueur genevois en tentant de dégager la rondelle ce qui offre un tir de pénalité indiscutable aux Genevois. L’arbitre met au centre de la patinoire la rondelle. Le Grenat Auguste Impose s'élance mais Cristobal Huet peut s'interposer avec brio. Le score en reste 2 à 3. Retour sur la glace de Romain Loeffel. Décidément, le LHC n'y arrive décidément pas ce soir en powerplay. Nouvelle pénalité sur la sirène mais cette fois-ci contre les Lausannois. C'est Nicklas Danielsson qui se retrouvera en prison dès le début du troisième tiers pour obstruction. Retour des deux équipes aux vestiaires pour la seconde pause sur le score de 2 à 3 en faveur des Visiteurs.

 

Le troisième tiers commence de la pire des façons pour les Lions car après seulement 52 secondes de jeu, les Servettiens, alors en supériorité numérique, inscrivent le 2 à 4 et font le break. Après un premier tir de Francis Paré repoussé par Cristobal Huet, puis une tentative de Spaling sur le rebond également contré, c'est finalement Romain Loeffel qui peut tromper le portier vaudois d'un tir puissant dans l'axe. A la 43ème minute, le défenseur servettien Will Petschenig est envoyé sur le banc d’infamie pour 2 minutes pour avoir retenu. Les Lions se montrent dangereux par son défenseur Joël Genazzi dont le tir passe pas loin de la cage genevoise puis par Harri Pesonen qui voit son tir repoussé par Robert Mayer, malheureusement Eric Walsky manque sa reprise. Trois minutes plus tard, accélération du Lausannois Dario Trutmann qui traverse toute la patinoire avant d'arriver dans le slot. Il ne manquera que le dernier geste au défenseur pour créer un bel exploit personnel. A la 48ème minute, belle opportunité pour Eric Walsky. Le Vaudois reçoit le puck sur l'aile et a du champ devant lui et repique au centre mais voit son tir être contré par un défenseur Goran Bezina. Alors que les secondes s'égrènent au tableau d'affichage, le LHC ne trouve pas la solution. Les joueurs genevois gèrent bien leur fin de match et ne laissent que très peu d'espace à l'adversaire. A la 52ème minute, belle possibilité pour le Lausanne HC. Le défenseur Valentin Borlat adresse un tir au premier poteau, le puck est repoussé sur la crosse de Jeffrey de l'autre côté de la cage mais la reprise du TopScorer lausannois est contrée in-extremis par un patin genevois. Deux minutes plus tard, le GSHC enfonce le clou en inscrivant le 2 à 5. La défense lausannoise perd la rondelle dans le slot juste devant Cristobal Huet, ce qui permet à Juraj Simek de tromper le portier vaudois d'un tir en pivot. A la 55ème minute, superbement lancé par Jonas Junland, Harri Pesonen se présente seul face à Robert Mayer. Le portier des Aigles dévie de justesse la rondelle du bras. Suite à cette déviation, le Finlandais tente de rabattre la rondelle de la tête dans la cage vide comme un joueur de football, sans réussite. C’eut été très certainement le but de l’année. Une minute plus tard, les Genevois Jeremy Wick et Damien Riat partent en contre à 2 contre 1. Heureusement, Jeremy Wick manque sa reprise mais ce diable de Damien Riat récupère la rondelle derrière la cage lausannoise et la remet dans le slot une fois de plus sur Jeremy Wick, complètement esseulé, qui par deux fois tente de battre le portier des Lions mais celui-ci effectue deux beaux arrêts de la botte. Les dernières minutes de la rencontre ne sont que remplissage. La sirène finale retentit, le Genève-Servette s’impose sur le score de 2 à 5 dans ce derby lémanique.

 

Les Lions ont manqué ce soir de vitesse, efficacité dans le dernier geste mais surtout d’agressivité. De plus, Ils ont montré trop d’erreurs défensives qui ne pardonnent pas et ont paru assez empruntés en powerplay. Des lacunes qu'il faudra combler d'ici la fin de la saison régulière. La prochaine rencontre du LHC aura lieu le 17 février 2017 à 19h45 dans son chaudron de Malley face au EV Zug. Venez nombreux rugir avec nos Lions et n’oubliez pas l’Union fait la Force.

 

 

Lausanne Hockey Club – Genève-Servette HC  2 - 5  (1-3 1-0 0-2)  

Mardi 14 février 2016 à 19h45

Patinoire de Malley, 6345 spectateurs

 

Arbitres

Andreas Fischer (39), Daniel Stricker (91) ; Franco Castelli (31), David Obwegeser (79)

 

Lausanne HC

Huet, Caminada

Fischer, Gobbi © ; Junland, Borlat ; Genazzi, Trutmann ; Nodari.

Pesonen, Froidevaux, Walsky ; Ryser, Jeffrey (TS), Danielsson ; Herren, Miéville, Déruns ; Augsburger, Kneubuehler, Schelling ; In-Albon

Absents : Conz, B. Antonietti, Lardi, Hovinen (surnuméraires), Savary, Ledin (HC Red Ice).

Coach : Dan Ratushny

 

Genève-Servette HC

Mayer, Chuard.

Fransson, Jacquemet ; Mercier, Loeffel ; Bezina, Vukovic © ; Petschenig.

Douay, Paré, Wick ; Spaling (TS), Almond, Gerbe ; Impose, Romy, Simek ; Riat, Kast, Traber ; Massimino.

Absents : Bays, Ehrhardt, Rubin, Chuard, Rod (blessés), E. Antonietti, Heinimann, Schweri, Leonelli (surnuméraires).

Coach : Chris McSorley

 

Buts

03’06’’ 0-1 Spaling (Loeffel)

05’29’’ 1-1 Walsky (Nodari, Pesonen)

10’32’’ 1-2 Jacquemet (Gerbe, Almond)

17’35’’ 1-3 Gerbe

23’43’’ 2-3 Genazzi (Kneubuehler, Schelling)

40’52’’ 2-4 Loeffel (Spaling, Paré) 5c4

53’47’’ 2-5 Simek (Romy)

 

Pénalités

12’06’’ 2’ Wick coup de crosse

20’00’’ 2’ Bezina faire trébucher son adversaire

24’03’’ 2’ Herren coup de crosse

31’49’’ 2’ Romy accrocher un adversaire

37’47’’ 2’ Loeffel coup de crosse

38’43’’ 0’ Genazzi tir de pénalité

40’00’’ 2’ Danielsson obstruction

42’29’’ 2’ Petschenig retenir un adversaire

 

Notes

400ème match de Joël Genazzi en LNA

500ème match de Matteo Nodari en LNA

10ème but annulé de Nicklas Danielsson

39ème tir de pénalité manqué d’Auguste Impose

 

Tirs cadrés

27-23 (7-10 13-6 7-7)

 

Engagements gagnés

27-31/ 47% - 53%

 

Prochain match à la Patinoire de Malley 

Le vendredi 17 février 2016 à 19h45, Lausanne Hockey Club – EV Zug