Il y a des soirs où rien ne rigole

 

Après ce fantastique troisième tiers face au HCC, le Lausanne Hockey Club accueillait, en cette fin de week-end, le EHC Viège dans le cadre de la quarante-et-unième journée de championnat. A noter la première apparition sous le maillot rouge et blanc du LHC de Philippe Seydoux.

 

Dès les premières minutes de la rencontre, on vit le EHC Viège prendre le jeu à son compte et se montrer dangereux par Dominic Forget (2e) puis par Alain Brunold (3e). Les Valaisans jouant très haut, empêchant les Lausannois de sortir la rondelle dans de bonne condition. La première réaction des Lions fut l’œuvre de Josh Primeau. Le EHC Viège ouvrit le score à la septième minute par Luca Triulzi. Une minute plus tard, le valaisan Xavier Reber buta par trois fois sur le portier lausannois Fabien Hecquet. A la dixième minute, Alain Reist fut à un souffle d’égaliser malheureusement son tir finit sur le poteau du gardien Matthias Schoder. Dans l’enchainement, le LHC bénéficia de sa première supériorité numérique et se créa de belles chances de buts notamment par Colby Genoway (12e) et Joël Fröhlicher (13e). Dès cet instant, les Lausannois prirent la direction des opérations. A la dix-huitième minute, alors qu’ils jouaient en supériorité numérique, les Lions égalisèrent par Daniel Corso mais l’arbitre annula cette réussite pour crosse haute. Les deux équipes rejoignirent les vestiaires sur le score de zéro à un en faveur du EHC Viège.

 

Le Lausanne Hockey Club entama le tiers médian de la meilleure des façons en obtenant l’égalisation de brillante façon par Daniel Corso sur un assiste de Colby Genoway après seulement 38 secondes. A la vingt-cinquième minute, les Lausannois se créèrent deux belles occasions par Florian Conz et Thomas Déruns mais le portier valaisan Matthias Schoder mit son véto. Deux minutes plus tard, Dominic Forget redonna un but d’avance au EHC Viège. A la trente-deuxième minute, Domenico Pittis inscrivit le numéro trois pour les homme de Michel Zeiter suite à une mauvaise relance de la défense lausannois. Dans la dernière minute du tiers, Tomas Dolana, sortant comme « un diable de sa boîte » du banc de pénalité, se présenta seul face au portier lausannois qui, dans une superbe parade, évita au LHC de rentrer au vestiaire avec trois buts de retard. Dans l’enchainement, sur une attaque rondement menée, Benjamin Antonietti, sur passe d’Eliot Berthon, réduisit l’écart à deux à trois à 21 secondes de la sirène.

 

Les Lions entrèrent dans l’arène avec le couteau entre les dents et dès les premières minutes du troisième tiers mirent une grosse pression sur la défense valaisanne. A la quarante-deuxième minute, Florian Conz puis Thomas Déruns faillirent égaliser. Chose faite à la quarante-huitième minute en supériorité numérique d’un maître tir de la ligne bleue de Benjamin Chavaillaz sur passes de Ralph Stalder et Colby Genoway. Une minute plus tard, Vincent Le Coultre fut à deux doigts de donner l’avantage aux siens mais le portier Matthias Schoder en avait décidé autrement. A la cinquante-et-unième minute, nouvel avantage numérique en faveur du LHC. Alexeï Dostoinov, par deux fois, buta sur un Matthias Schoder en état de grâce. A la cinquante-cinquième minute, sur un contre destructeur, le EHC Viège reprit l’avantage au score par Alain Brunold. A septante-neuf secondes de la sirène, le LHC sortit son gardien mais ne put égaliser. Ce fut une fois de plus le Top scorer valaisan Dominic Forget qui scella dans la cage vide le score final de cette rencontre à trois à cinq.

 

Prochaine journée de championnat, le dimanche 20 janvier 2013 à 17h30, le Lausanne Hockey Club effectuera le déplacement du Kleinholz pour y affronter le EHC Olten dans un duel au sommet.

 

 

Lausanne HC – HC Viège  3-5 (0-1 2-2 1-2)

Dimanche  13 janvier 2013, 18h30

Patinoire de Malley, 4615 spectateurs

 

Arbitres

Andréas Fischer (39) ; François Micheli (48), Stany Gnemmi (81),

 

Lausanne Hockey Club

Hecquet / Tamo

Reist, Stalder ; J. Fischer, Fröhlicher ; Kamerzin, Chavaillaz ; Seydoux, Borlat.

Dostoinov, Corso, Conz ©, Augsburger, Berthon, Mauron, Déruns. Helfenstein, Antonietti, Primeau,

Le Coultre, Genoway (TS)

Coach : Gerd Zenhäusern

 

HC Viège

Schoder / Zerzuben.

Heldstab, Anthamatten ; Schüpbach, Wollgast ; Wiedmer, Eicher ; Rüegg, Mettler.

Brunold, Kuonen, Pittis, Forget (TS), Keller, Dolana, Altorfer, Brem, Furrer, Triulzi, Reber, Joss

Coach : Michel Zeiter

 

Buts

06’16’’ 0-1 Triulzi (Pittis, Dolana)

29’38’’ 1-1 Corso (Genoway, Dostoinov)

26’56’’ 1-2 Forget (Altorfer, Reber)

31’18’’ 1-3 Pittis (Dolana, Anthamatten)

39’39’’ 2-3 Antonietti (Berthon)

47’58’’ 3-3 Chavaillaz (Stalder, Genoway) 5c4

54’56’’ 3-4 Brunold (Dolana, Pittis)

59’56’’ 3-5 Forget (Furrer, Pittis) cage vide

 

Pénalités

10’46’’ 2’ Reber dureté excessive

17’28’’ 2’ Kuonen faire trébucher son adversaire

27’44’’ 2’ Reist dureté excessive

27’44’’ 2’ Kuonen charge par derrière

27’44’’ 10’ Kuonen pénalité de méconduite automatique

34’42’’ 2’ Corso (Berthon)

47’30’’ 2’ Furrer retenir un adversaire

50’26’’ 2’ Wollgast accrocher un adversaire