Boston Bruins

Boston Bruins

Boston Bruins

TD Garden

TD Garden

Champion 1929

Champion 1929

Champion 1939

Champion 1939

Champion 1941

Champion 1941

Champion 1970

Champion 1970

Champion 1972

Champion 1972

Champion 2011

Champion 2011

Eddie Shore

Eddie Shore

Lionel Hitchman

Lionel Hitchman

Bobby Orr

Bobby Orr

Aubrey Clapper

Aubrey Clapper

Phil esposito

Phil esposito

Cameron Neely

Cameron Neely

Milton C. Schmidt

Milton C. Schmidt

Richard D. Middleton

Richard D. Middleton

John P. Bucyk

John P. Bucyk

Terence J. O'Reilly

Terence J. O'Reilly

Raymond Bourque

Raymond Bourque

Brad Marchand

Brad Marchand

David Pastrnak

David Pastrnak

Patrice Bergeron

Patrice Bergeron

Tuukka Rask

Tuukka Rask

Boston Bruins

Les Boston Bruins, sont une franchise de la NHL. L'équipe est basée à Boston dans le Massachusetts aux États-Unis. Ils s'alignent dans la division Atlantique dans l'association de l'Est. Les Bruins sont une des six équipes originales, « The Original Six” qui désigne les six équipes qui forment la NHL de 1942 à 1967.

 

Historique

Le 9 février 1924, Charles Adams, propriétaire d'épiceries à Boston, dans le Massachusetts, obtient de la Ligue nationale de hockey qu'elle s'étende aux États-Unis en lui accordant une franchise ; la rumeur veut qu'Adams ait payé 15 000 $ pour obtenir cette franchise. Le mot bruin vient du néerlandais et signifie brun ; depuis la traduction du Roman de Renart, le mot est repris par les anglophones et désigne l'ours brun. Pour la saison 1924-1925, les Bruins sont, avec les Maroons de Montréal, une des deux nouvelles équipes à participer à la huitième saison de la NHL. Adams engage Art Ross qui vient d'être congédié du poste d'entraîneur des Tigers de Hamilton et le désigne comme le premier directeur-général et entraîneur-chef de l'histoire de la franchise. Le premier match du club est joué le soir du 1er décembre 1924 contre les Maroons ; il s'agit du tout premier match de l'histoire de la NHL à l'extérieur du Canada que les Bruins remportent 2 à 19. Le tout premier but de la franchise est inscrit par Smokey Harris. Malheureusement, ils terminent à la dernière place du classement de la saison 1924-1925 avec seulement six victoires.

 

Rivalité

Les plus anciennes rivalités de la Ligue nationale de hockey datent de la période des Six équipes originales. Une rivalité traditionnelle s'est installée depuis cette époque entre les Bruins et les Canadiens de Montréal. Aucune autre équipe de la NHL n'a jamais autant affronté un adversaire que les Bruins ont rencontré les Canadiens : à l'issue de la saison 2009-2010, les deux équipes se sont rencontrées plus de 700 fois en saison régulière et de 160 fois en séries. Ce sont les Canadiens qui mènent les débats dans les deux cas avec un total de plus de 100 victoires d'avance

.

Comme pour les autres rivalités, les moments les plus intenses sont les rondes de séries éliminatoires. Ainsi, entre 1946 et 1987, les Bruins et les Canadiens se rencontrent dix-huit fois pour autant de victoires pour l'équipe de Montréal. Les Canadiens ont remporté un total de vingt-quatre Coupes Stanley dans leur histoire dont sept contre les Bruins. Lors de la demi-finale de 1952, Maurice Richard des Canadiens sort sur une blessure au visage après avoir reçu un coup de genou lors de la première période du septième match. Il revient au jeu avant la fin du match et inscrit deux buts à « Sugar » Jim Henry pour qualifier son équipe pour la suite des séries163. Une photographie célèbre de la fin du match montre Richard le dessus de l'œil bandé avec du sang qui coule en train de serrer la main à Henry qui a quant à lui un œil au beurre noir.

 

Un autre moment intense de la rivalité se déroule lors de la saison 1954-1955. Le 13 mars dans la patinoire de Boston, Maurice Richard en vient aux mains avec Hal Laycoe. Un juge de ligne tente à trois reprises de maîtriser Richard mais il ne parvient qu'à immobiliser le joueur québécois alors que Laycoe en profite pour lui taper dessus. Énervé, Richard se retourne et frappe le juge qui le maintien dans une position dangereuse. Il reçoit alors une pénalité de match ainsi qu'une suspension pour la fin de la saison et pour tous les matchs des séries ; Laycoe quant à lui est blanchi de toute sanction. Il s'ensuit alors une émeute et un soulèvement des partisans de Montréal, connu sous le nom de « l'émeute Maurice Richard » ou « l'émeute du Forum ».

 

Patinoires Bruins

Les Boston Bruins ont élu domicile dans arénas différentes au cours de leur histoire pour jouer les matchs à domicile :

 

Le Boston Arena de 1924 à 1928 avec une capacité de 4666 places

Le Boston Garden de 1928 à 1995 avec une capacité de 13909 places, démolit en 1997

Le TD Garden depuis 1995 avec une capacité de 17565 places

 

Les stars des Boston Bruins – Numéros retirés

 

#2 - Edward W. Shore ; le seul défenseur de l'histoire de la NHL à avoir reçu à quatre reprises le trophée Hartremis au meilleur joueur de la ligue. Vainqueur de deux coupes Stanley avec les Bruins (en 1929 et 1939). Il fait partie des premières personnes intronisées au Temple de la renommée du hockey en 1945.

 

#3 - Lionel Hitchman ; le tout premier capitaine de l'histoire des Bruins, il porte le « C » de 1927 à 1931. Il est le partenaire en défense d'Eddie Shore durant huit saisons. Membre des Bruins lorsque ceux-ci remportent leur première Coupe Stanley en 1929.

 

#4 - Robert G. Orr ; remporte 16 trophées de la NHL en dix saisons avec les Bruins dont trois trophées Hart. Il est également le seul défenseur de l'histoire de la NHL à remporter le titre de meilleur marqueur de la ligue et remporte le trophée correspondant, le trophée Art Ross, à deux reprises. Gagnant huit fois de suite le trophée James Norris du meilleur défenseur. Il est le premier joueur de la NHL à inscrire cent points lors de six saisons consécutives. Membre du temple de la renommée du hockey depuis 1979.

 

#5 - Aubrey V. Clapper ; le premier joueur de l'histoire de la NHL à prendre part à vingt saisons, il est le capitaine des Bruins durant quatorze années. Le seul joueur des Bruins à remporter trois coupes Stanley (1929, 1939 et 1941). Il joue son dernier match le 12 février 1947 et est intronisé au Temple de la renommée du hockey immédiatement après ce match.

 

#7 - Philip A. Esposito ; le premier joueur de l'histoire de la NHL à inscrire cent points en une saison. Vainqueur de deux trophées Hart et cinq trophées Art Ross. Vainqueur de la Coupe Stanley avec les Bruins à deux reprises (1970 et 1972). Membre du Temple de la renommée du hockey depuis 1984.

 

#8 - Cameron M. Neely ; meilleur buteur de l'équipe au cours de sept des dix saisons passées avec les Bruins, dont trois saisons de plus de 50 buts. Meneur de l'histoire des Bruins pour le plus de buts marqués par un ailier en une saison avec 55 buts en 1989-1990. Vainqueur du trophée Bill Masterton en 1994. Il est forcé d'annoncer son retrait de la compétition à la suite de nombreuses blessures. Membre du Temple de la renommée du hockey depuis 2005.

 

#9 - John P. Bucyk ; joue durant 21 saisons avec les Bruins, détenant tous les records offensifs de l'équipe durant plus de vingt ans. Capitaine de l'équipe durant cinq saisons et vainqueur de deux Coupes Stanley avec celle-ci. Récipiendaire de deux trophées Lady Byng remis au joueur jugé le plus gentilhomme. Membre du Temple de la renommée du hockey depuis 1981.

 

#15 - Milton C. Schmidt ; la seule personne de l'histoire des Bruins à avoir été en activité pour l'équipe en tant que joueur, entraîneur et directeur-général. Vainqueur de quatre coupes Stanley, deux en tant que joueur (1929 et 1939) et deux en tant que directeur-général (1970 et 1972). Centre de la Kraut Line qui est la première ligne de l'histoire de la ligue dont les joueurs terminent 1er, 2e, et 3e marqueurs d'une saison. Membre des Forces armées canadiennes lors de la Seconde Guerre mondiale. Élu au Temple de la renommée du hockey en 1961.

 

#16 - Richard D. Middleton ; joue durant 12 saisons avec les Bruins de 1976 à 1988. Il est le 3e meilleur buteur, le 6e meilleur passeur et le 4e meilleur pointeur dans l'histoire de l'équipe en saison régulière. Récipiendaire d'un trophées Lady Byng remis au joueur jugé le plus gentilhomme.

 

#24 - Terrence J. O'Reilly ; capitaine du club de 1983 à 1985. Il est un des quatre joueurs de l'histoire des Bruins à avoir mené l'équipe pour les points marqués et les minutes de punitions. Il est le huitième meilleur marqueur dans l'histoire du club et se classe premier au chapitre des punitions. Il est également l'entraîneur des Bruins de 1986 à 1989.

 

#77 - Raymond Bourque ; vainqueur de cinq trophées Norris remis au meilleur défenseur et nommé à 18 reprises sur une des équipes d'étoiles de la LNH. Meneur de l'histoire des Bruins pour les parties jouées, les passes et les points. Il est le meilleur marqueur de l'histoire de la NHL à la position de défenseur. Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2004. Bourque a porté aussi le numéro 7 avec les Bruins, de 1979 jusqu'au 3 décembre 1993, lorsqu'il est retiré en l'honneur de Phil Esposito ; c'est ce jour-là qu'il revêt pour la première fois le numéro 77.

 

Records de la franchise

Raymond Bourque est le joueur qui a participé au plus grand nombre de matches : sur un total de 21 saisons, il joua 1 518 matchs pour le plus haut total de passes décisives avec 1 111 réalisations. Bourque est aussi le meilleur pointeur de franchise avec 1 506 points.

 

Johnny Bucyk est le meilleur buteur de l'histoire du club avec 545 buts inscrits en carrière. Il possède également la plus longue série de matchs consécutifs avec 418 matchs joués entre janvier 1969 et mars 1975.

 

Avec 2 095 minutes de pénalité, Terry O'Reilly est le joueur le plus puni de toute l'histoire du club212.

 

Avec 139 points non 102 passes et 37 buts en 1970-1971, Bobby Orr au meilleur total de point de la LNH sur une saison pour un défenseur.

 

Au cours de cette saison, plusieurs records individuels de la franchise sont établis :

Le plus haut total de passes décisives pour Orr : 102

Le plus haut total de buts pour Phil Esposito : 76 réalisations

Le plus haut total de points également pour Phil Esposito : 152 points.

 

En 1987-1988, Jay Miller passe 302 minutes sur le banc des pénalités, le plus haut total pour un joueur de Bruins sur une saison.

 

Coupe Stanley : 

1929, 1939, 1941, 1970, 1972 et 2011.

 

Trophée des présidents (la meilleure équipe de la saison régulière)

1990, 2014, 2020.

 

Trophée Prince de Galles (Vainqueur de la l’association de l’est)

Les Bruins remportent de nombreuses fois ce trophée en tant que :

 

Champions de la division Américaine : 1928, 1929, 1930, 1931, 1933, 1935 et 1938 ;

Champions de la saison régulière : 1939, 1940 et 1941 ;

Champions de la division Est : 1971, 1972 et 1974 ;

Vainqueurs de la finale de l'association Prince de Galles : 1988, 1990 et 2011.

 

Champions de division

Division Adams : 1976, 1977, 1978, 1979, 1983, 1984, 1990, 1991, 1993 ;

Division Nord-Est : 2002, 2004 et 2009.