Alexander Sergueïevitch Yakushev

URSS - Champion du Monde 1967

URSS - Champion du Monde 1967

URSS - Champion du Monde 1969

URSS - Champion du Monde 1969

URSS - Champion du Monde 1970

URSS - Champion du Monde 1970

URSS- Champion olympiqu 1972

URSS- Champion olympiqu 1972

URSS - Champion du Monde 1974

URSS - Champion du Monde 1974

URSS - Champion olympique 1976

URSS - Champion olympique 1976

Avec le maillot du Spartak Moscou

Avec le maillot du Spartak Moscou

Lors de la Série du Siècle

Lors de la Série du Siècle

Alexandre le Grand

Alexandre le Grand

Meilleur LW de tout les temps

Meilleur LW de tout les temps

Sous le maillot de la Sbornaya

Sous le maillot de la Sbornaya

Sous le maillot de la Sbornaya

Sous le maillot de la Sbornaya

Intronisation au Hall Of Fame

Intronisation au Hall Of Fame

Toujours joueur malgré ses 71ans

Toujours joueur malgré ses 71ans

Toujours fidèle au Spartak

Toujours fidèle au Spartak

Alexander Sergueïevitch Yakushev

 

Aleksandr Sergueïevitch Iakouchev (russe : Александр Сергеевич Якушев) ou Alexander Yakushev en anglais, surnommé « Big Yak » est né le 2 janvier 1947 à Balashikha (grande banlieue de Moscou) en Union des Républiques Socialistes Soviétiques (actuellement la Russie), fils de parents qui travaillaient dans une usine métallurgique à Moscou.

 

Alexander Yakushevétait un géant parmi ses coéquipiers, il mesurait 191 cm pour 90 kg (6’3’’ pour 200 lbs). La plupart des observateurs pensent que si le climat politique avait été différent (la guerre froide), il aurait très facilement pu jouer un rôle de premier plan au sein d'une équipe de NHL.

 

Carrière de joueur 

Même s'il a d'abord excellé au football, Alexander Yakushevs'est vite découvert une passion pour le hockey. Il entre au Spartak Moscou à l'âge de 16 ans en 1963 et reste fidèle à son club pendant 17 saisons. C’est un buteur prolifique pour le Spartak. Lors de la saison 1968-1969, il inscrit 50 buts en 42 matchs. En 1976, il est nommé capitaine de l'équipe. Il quitte le Spartak de Moscou à la fin de la saison 1979-1980 avec une carte de 406 points (339 buts, 152 assistances) en 563 matches. En 1980-1981, Alexander Yakushevrejoignit le SV Kapfenberg en Autriche et poursuivit sa moisson de buts en inscrivant 108 buts, 145 assistances pour un total de 253 points en 109 matches avant de prendre sa retraite à la fin de la saison 1982-1983.

 

Carrière Internationale

Alexander Yakushev a porté à 144 reprises le fameux maillot rouge de l’URSS floqué du célèbre « CCCP ». Au cours de sa carrière, il remporte sept fois la médaille d’or au Championnat du monde en 1967, 1969, 1970, 1972, 1973, 1974 et 1976 ainsi que des médailles d’argent en 1972 et 1976 et une médaille de bronze en 1977. Il a également été membre des équipes soviétiques médaillées d'or olympiques en 1972 et 1976.

 

1972 - The Summit Series

 

En 1972, le Canada et l'Union soviétique s'affrontent lors d'une série, pour déterminer laquelle des deux nations est la meilleure équipe de hockey sur glace au monde. Les Soviétiques dominent le hockey mondial depuis plusieurs années déjà avec les Tchécoslovaques, champions du monde en titre, mais les Canadiens estiment que cela ne reflète pas la véritable hiérarchie mondiale, puisque les joueurs professionnels sont, à l'époque, interdits de compétitions internationales. Avant le début de la série, la plupart des Canadiens sont convaincus que leur équipe, composée avec les meilleurs joueurs de Ligue nationale de hockey ne vont faire qu'une bouchée de l'équipe soviétique4.

 

La série historique a été disputée en huit matchs ; quatre au Canada et quatre en Union soviétique. Lors de la première partie, disputée le 2 septembre à Montréal, Yakushev a inscrit un but et une assistance dans l’écrasante défaite du Canada sur le score de 7 à 3. Dans le deuxième match, qui a eu lieu à Toronto le 4 septembre, le Canada gagne sur le score de 4 à 1, Yakushev inscrivant le seul but soviétique. Winnipeg accueille le troisième match, le 6 septembre, qui se termine sur un match nul 4 à 4. Le dernier match au Canada a lieu le 8 septembre à Vancouver. Yakushev récolte une assistance lors d'une victoire 5 à 3 des Soviétiques.

 

Les équipes se rendent à Moscou, en Union soviétique où ont lieu les quatre matchs suivants. Le cinquième match a eu lieu le 22 septembre. Yakushev inscrit une assistance lors d'une victoire de 5 à 4 pour les Soviets. Le sixième match, disputé deux soirs plus tard, a vu Yakushev marquer un but et obtenir une assistance lors de la défaite de URSS sur le score de 3 à 2. Le septième match a lieu le 26 septembre et nouvelle défaite de L’Union Soviétique sur le score de de 4 à 3, malgré les deux buts inscrit par Yakushev.

 

Le huitième match décisif a eu lieu le 28 septembre et s’est terminé sur le score de 6 à 5 en faveur du Canada. Pour le deuxième match consécutif, ‘Big Yak’ marque deux fois. Il termine en tête du classement des buteurs avec Paul Henderson et Phil Esposito de l'équipe du Canada avec sept buts pour tous les trois. Il est le meilleur marqueur des Soviétiques avec 11 points (7 buts, 4 assistances). La plupart des membres de l'équipe canadienne ont convenu que l'imposant Yakushev était leur adversaire le plus difficile à jouer.

 

La série Summit a ouvert les yeux du monde du hockey. On avait supposé que les vedettes de la NHL au sein de l’équipe du Canada remporteraient facilement la série, mais ce fut loin de la vérité. Le monde entier a découvert l'habileté des Soviets. « Paul Henderson et moi avons une histoire similaire », a déclaré Yakushev. « Aucun de nous deux n'était considéré comme une grande star avant la série. Maintenant, les partisans du hockey en Union soviétique et au Canada connaissent nos noms. Au cours des dernières années, je suis devenu l'un des grands joueurs de l'équipe nationale. Cette série a été un tournant dans ma carrière. ”

 

Carrière d’entraineur

Alexander Yakushevdevient l'entraîneur du Spartak, entre 1989 et 1993. Mais, comme à cette période le communisme s'effondre et l'URSS se disloque, les meilleurs joueurs succombent au chant des sirènes de l'Europe occidentale et de l'Amérique du Nord et le championnat national s'appauvrit. Malgré tout, Yakushevréussit à faire monter son équipe sur le podium pendant deux saisons. En 1993, le Spartak est éliminé en huitièmes de finale des play-offs par un petit club de province, le Metallurg de Magnitogorsk. 

Il quitte le club et en 1994, il est engagé par le HC Ambrì-Piotta où il connaît deux bonnes saisons (3e et 6e). Malheureusement, ça se passe plutôt mal la troisième année. L'équipe n'arrive même pas à se qualifier pour les playoffs et les dirigeants décident de le congédier le 5 novembre 1996. 

En 1998, il revient à son club de toujours, le Spartak et en plus, il est nommé pour diriger l'équipe nationale russe. Hélas, cela ne se passera pas bien tout. C’est d'abord, le Spartak qui est relégué à la ligue inférieure, ce qui ne lui était jamais arrivé. Mais le pire reste encore à venir. La honte, la catastrophe. Aux championnats du monde 2000 de Saint Pétersbourg, à la maison, alors que tous les Russes attendent de voir jouer leurs grandes vedettes de la NHL, c'est l'horreur. Cinq matches, quatre défaites : contre les USA 3 à 0, contre la Suisse 3 à 2, contre la Lettonie 3 à 2, et contre le Belarus 1 0. Ils ne gagnent que contre la France 8-1. La Russie termine son Mondial à la onzième place. Du jamais vu dans toute l'histoire du hockey sur glace.

Il quitte son poste de head coach du Spartak Moscou en 2000. Il dirige le Vityaz Chekhov en KHL lors de la 2009-2010 mais est remplacé à la mi-saison par Mike Krushelnyski. Il devient Team Manager lors de la saison 2011-2012 et 2014-2015 de l’équipe de Russie U20. 

 

 

Palmarès

 

Champion olympique 1972 et 1976

Champion du monde (et d'Europe) 1967, 1969, 1970, 1973, 1974, 1975 et 1979

Champion d'URSS 1967, 1969 et 1976

Vainqueur de la Coupe d'URSS 1970 et 1971