2009 / 2010   -   A 3 minutes 39 secondes....

Sandro Abplanalp

Sandro Abplanalp

Zarley Zalapski

Zarley Zalapski

Olivier Keller

Olivier Keller

Le Team

Le Team

Ralph Stalder

Ralph Stalder

Jonathan Roy

Jonathan Roy

Jérôme Bonnet

Jérôme Bonnet

Jérémy Gailland

Jérémy Gailland

Jérôme Bonnet

Jérôme Bonnet

Jérémie Kamerzin

Jérémie Kamerzin

Ralph Stalder

Ralph Stalder

Alain Miéville

Alain Miéville

Alexandre Tremblay

Alexandre Tremblay

Alexandre Tremblay & Michael Tobler

Alexandre Tremblay & Michael Tobler

Julien Staudenmann

Julien Staudenmann

Jonathan Roy & Anthoine Lussier

Jonathan Roy & Anthoine Lussier

Gianluca Mona

Gianluca Mona

Alain Miéville

Alain Miéville

Jérémy Gailland & Nicolas Villa

Jérémy Gailland & Nicolas Villa

Jérôme Bonnet

Jérôme Bonnet

Marvin Frunz

Marvin Frunz

Gaëtan Augsburger

Gaëtan Augsburger

Igor Fedulov

Igor Fedulov

Goaaaaaaal

Goaaaaaaal

Michael Tobler

Michael Tobler

Jonathan Roy

Jonathan Roy

Fin de Match

Fin de Match

Belle victoire

Belle victoire

Nicolas Villa

Nicolas Villa

Jonathan Roy

Jonathan Roy

Gianluca Mona

Gianluca Mona

Chavaillaz & Kamerzin

Chavaillaz & Kamerzin

Le Lausanne Hockey Club termine la saison régulière en troisième position à trois points derrière le HC Olten deuxième et quatre points derrière HC Viège premier. Le LHC devance le HC Sierre de onze points.

 

Voici les statistiques de la saison régulière qui comptait 45 matchs :

 

Saison régulière :

25 victoires, 2 victoires ap, 1 défaite ap et 13 défaites

158 buts marqués, 116 buts encaissés, différence de but : +42

 

Poule Finale :

4 victoires, 1 victoire ap, 0 défaite ap et 1 défaite

29 buts marqués, 15 buts encaissés, différence de but : +14

 

L’équipe :

 

Gardiens :

Conz, Mona, Moser, Tobler

 

Défenseurs :

Cadonau, Chavaillaz, Grieder, Kamerzin, Keller, Leeger, Maurer, Randegger, Schilt, Stalder, Villa, Weisskopf, Zalapski.

 

Attaquants :

Abplanalp, Augsburger, Banham, Bonnet, Chabloz, Conz, Fedulov, Frunz, Gailland, Hendry, Himelfarb, Lusier, Maneluk,, Mathez, Miéville, Pivron, Roy, Salmelainen, Schnyder, Staudenmann, Tremblay, Zeller.

 

Head Coach :

John Van Boxmeer, Terry Yake

 

Asst. Coach :

Laurent Perroton

 

Quart de finale best of seven (21, 23, 26, 28 février, 2, 5 et 7 mars 2010)

Lausanne - Ajoie 5-2 (0-1,3-1,2-0)

Ajoie - Lausanne 5-2 (0-1,1-1,4-0)

Lausanne - Ajoie 2-4 (0-1,0-1,2-2)

Ajoie - Lausanne 2-1 (1-0,0-1,1-0)

Lausanne - Ajoie 4-3 (1-0,3-1,0-2)

Ajoie - Lausanne 2-4 (0-1,1-1,1-2)

Lausanne - Ajoie 3-0 (1-0,0-0,2-0)

 

Demi-finale best of seven (9, 12, 14, 16, 19 et 21 mars 2010)

HC Olten – Lausanne 5-2

Lausanne – HC Olten 3-2

HC Olten - Lausanne 3-5

Lausanne – HC Olten 2-1

HC Olten - Lausanne 3-4 ap

 

Finale best of seven (26, 28, 30 mars, 1er et 3 avril 2010)

Viège - Lausanne 5-1 (1-0,3-0,1-1)

Lausanne - Viège 6-2 (1-1,1-1,4-0)

Viège - Lausanne 1-3 (0-2,1-1,0-0)

Lausanne - Viège 2-1 a.p. (0-0,0-0,1-1,1-0)

Viège - Lausanne 0-4 (0-0,0-2,0-2)

 

Le Lausanne Hockey Club remporte le titre de champion Suisse de Ligue Nationale B

 

Barrage de promotion/relégation best of seven (10, 13, 15, 17, 20, 22 et 24 avril 2010)

Bienne - Lausanne 4-2 (2-1,2-1,0-0)

Lausanne - Bienne 3-8 (1-3,0-5,2-0)

Bienne - Lausanne 1-5 (0-2,0-2,1-1)

Lausanne - Bienne 4-0 (2-0,1-0,1-0)

Bienne - Lausanne 1-4 (1-3,0-0,0-1)

Lausanne - Bienne 1-4 (0-1,1-2,0-1)

Bienne - Lausanne 3-2 (0-1,2-1,1-0)

 

Caramba, encore raté ! Et pourtant, le LHC n'était qu'à un succès de son objectif, en menant trois victoires à deux face à Bienne en barrages. Sauf que les Vaudois n'ont jamais pu enfoncer le clou. Une cruelle désillusion qui a précipité la chute de Gérard Scheidegger, le directeur général du club, licencié comme tous les membres du conseil d'administration par le propriétaire canadien Barry Alter...

 

John Van Boxmeer, qui a succédé à Terry Yake en cours d'exercice, s'inscrit lui dans une certaine continuité. "Lorsque j'entraînais à Berne, j'entendais très souvent parler du LHC. On me disait que le Lausanne devait être en LNA et que l'engouement y était très fort. Tout ceci m'intriguait. Oui, j'ai signé dans un club de LNB, mais Lausanne a l'ambition d'évoluer en LNA et les moyens financiers de s'y maintenir."

 

Mais voilà, le LHC devra retenter sa chance l'an prochain. D'ici-là, il aura passé une sixième année consécutive dans ce purgatoire qu'est devenue la LNB. Une division où les Vaudois ont tardé à optimiser leur (énorme) potentiel, né de plusieurs transferts ronflants. Comme les arrivées d'un "mercenaire" renommé (Tremblay) et de deux sacrés vétérans, les Genevois Igor Fedulov et Olivier Keller.

 

L'éviction de Terry Yake, dont les résultats étaient indignes des ambitions, au profit de John Van Boxmeer, a complètement relancé la machine. Cette réussite n'avait pourtant rien d'évidente cet automne, lorsque le LHC s'enfonçait au classement, allant jusqu'à se faire blanchir à Bâle (0-2). Le rendement de Jonathan Roy et Alexandre Tremblay, théoriquement les deux meilleurs étrangers de la division, a longtemps laissé à désirer même si les blessures ne les ont pas épargnés. Tous deux se sont pleinement retrouvés en playoffs, calquant leur efficacité sur celle du capitaine Alain Miéville, top-scoreur pour la deuxième année consécutive. Sans oublier Flurin Randegger et l'inoxydable Igor Fedulov, toujours aussi précieux à bientôt 44 ans !

 

Ce succès retrouvé, Lausanne le doit tout particulièrement à Gianluca Mona, dont Chris McSorley ne voulait plus à Genève. Le gardien léventin a fait plus que se relancer à Malley. Il y a retrouvé la joie de jouer au sein d'un système défensif performant, de loin le meilleur en LNB cette saison. Cette assise défensive a pourtant failli, au match 6 des barrages qui aurait été synonyme, en cas de succès, de retour en LNA.

 

Le nombreux public de Malley, qui avoisine les 9 000 âmes dans les grands soirs, devra encore prendre son mal en patience. L'avenir se veut malgré tout réjouissant car les perspectives de remontée sont réelles. Mais tout cela na concernera plus Anthoine Lussier puisque le Franco-Canado-Suisse va entamer, à seulement 27 ans, sa reconversion professionnelle aux services industriels de la ville de Lausanne...