top of page

Antti Suomela : « J’ai vraiment hâte de porter le maillot Lausannois »


Une semaine après la fin de la saison pour son club de IK Oskarshamn et quelques jours après avoir fêté ses 29 ans, nous avons joint l’un de nos nouveaux Lions, Antti Suomela à Helsinki. Le MVP de la Swedish Hockey League profite de quelques jours sans glace entre la fin du championnat et sa probable préparation des Mondiaux avec l’équipe nationale.


Joyeux anniversaire en retard ! Est-ce que le casque d’or de meilleur joueur du championnat a été votre plus beau cadeau ?

« Oh merci beaucoup ! C’est sympa d’avoir des vœux depuis Lausanne ! Vous savez, à mon âge, je ne fais plus trop attention aux cadeaux. Mais avoir été élu MVP est vraiment un honneur, surtout que ce sont les joueurs qui votent. Cela me touche beaucoup et confirme que je n’ai pas fait une trop mauvaise saison et que je suis prêt à jouer en Suisse après la Suède. »


Vous venez de terminer la meilleure saison de votre carrière. Comment vous sentez-vous ?

« Je me sens super bien. Je suis vraiment heureux du nombre de buts que j’ai marqué et du nombre de points que je comptabilise (ndlr : 37 réussites et 66 points en 51 matchs lors de la saison régulière). J’ai joué avec deux super mecs dans ma ligne ! Les mêmes depuis le tout premier match de préparation. Mais je suis un perfectionniste, je garde aussi en mémoire toutes les opportunités manquées. Je suis le genre de type qui pensera plus aux trois occasions ratées qu’aux deux buts marqués lors d’une partie (rires) ! Oui, j’en veux toujours plus ! »


À votre avis, qu’est-ce qui a été le déclic cette saison ?

« Vous savez, mes quatre années en Amérique du Nord ont été faites de hauts et de bas. Je pensais être capable de marquer plein de buts, d’engranger des points, mais je n’ai pas eu beaucoup d’opportunités de prouver ce que je valais. Lors de ma dernière année là-bas, je n’ai pas eu beaucoup de temps de glace, je ne faisais pas souvent partie du line-up en AHL. Je me suis dit qu’il devait y avoir ailleurs une équipe qui était prête à me donner plus de temps de jeu et à me faire confiance.

Revenir en Europe pour avoir plus de glace a été la bonne décision pour moi. Les entraîneurs comme mes coéquipiers ont compté sur moi dès le début et ça fait vraiment du bien. J’ai passé 21 minutes en moyenne sur la glace par match et même jusqu’à 31 minutes lors des playoffs. Quand on vous fait confiance, vous voulez être digne de cette confiance. Et rapidement un but en appelle un autre, ça fait boule de neige. On dit aussi ça en Suisse ? »


Vous devez encore disputer les Championnats du monde avec la Finlande, on l’espère, mais après ça, vous serez un Lion !

« Oui, ça tombe donc bien que j’aie encore faim de hockey ! Avec le programme qui devrait être le mien cet été, pas question de passer des vacances au soleil. Je prends quelques jours de pause, là je suis en train d’acheter un canapé pour ma maison ici, mais sans vraiment prendre mes distances avec le hockey.

J’espère être sélectionné en équipe nationale, et ensuite j’ai vraiment hâte de porter le maillot lausannois, de découvrir le club, la patinoire et les fans. Il paraît qu’ils font énormément de bruit, qu’ils chantent non-stop et qu’il leur arrive de rester très longtemps à la patinoire après une victoire ! En fait, je n’ai entendu que des choses positives au sujet de Lausanne. J’ai parlé avec Ossi Louhivaara (ndlr : qui a joué au LHC entre 2014 et 2016) et sept ans après avoir quitté le club, il est encore super enthousiaste quand il raconte ses souvenirs ! »


Il y a une sorte de « connexion finlandaise » depuis quelques années au Lausanne Hockey Club…

« Personnellement je n’ai parlé qu’à Ossi, mais c’est un excellent ambassadeur pour le club ! Il n’avait que des bonnes choses à dire, aussi bien sur la ville que sur le hockey. Juha-Pekka Hytönen aussi a adoré le temps qu’il a passé à Lausanne. Je sais que la saison dernière Miikka Salomäki et Eetu Laurikainen étaient aussi lausannois, mais je n’ai pas échangé avec eux. »


Que savez-vous de la National League ?

« Je me suis pas mal renseigné et je sais que le jeu est rapide et qu’il y a d’excellents joueurs dans le championnat suisse, dont de nombreux membres des meilleures équipes nationales. Et j’ai aussi appris que les déplacements sont gérables et que je pourrai dormir chaque soir chez moi. Ça me changera des nuits dans des lits d’hôtel assez inconfortables comme c’était le cas cette saison en Suède (rires) ! Au-delà du confort, c’est important pour la récupération sur le long terme. »


Qu’est-ce que vous pouvez amener au Lausanne HC ?

« J’espère tous mes goals et encore plus ! J’amène… moi, un hockeyeur, mais aussi une personne de nature positive, qui aime échanger avec mes coéquipiers. Généralement je m’entends avec tout le monde dans le vestiaire. Sur la glace, je suis un buteur, mais je sais aussi défendre, gagner les face-offs… bref me mettre au service des coaches et de l’équipe. Je veux être quelqu’un sur qui on peut compter. Après il faut aussi que la mayonnaise prenne et qu’on apprenne à se trouver parfaitement. Si un joueur marque plein de buts, ce n’est pas seulement parce qu’il est bon, c’est parce que toute la ligne, toute l’équipe performe bien. »


Et en dehors du hockey sur glace, qu’est-ce que vous aimez, Antti ?

« Alors ce n’est pas très original pour un hockeyeur, mais j’aime beaucoup jouer au golf. Je suis quelqu’un qui peine à rester tranquille, j’aime regarder toutes sortes de sports et y jouer aussi. Je suis quelqu’un de sociable qui aime être avec les gens. En fait, je suis un mec joyeux et j’ai envie d’amener cette attitude avec moi à Lausanne. »



Source : Lausanne Hockey Club

Comentarios


Dernier Ajout
Ajouts Récents
Archives
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • YouTube Social  Icon
  • email.png
bottom of page