Belle victoire lausannoise pour terminer la saison régulière

 

Après la déception d'hier suite à la défaite face aux Ours de la capitale et la non-participation aux Playoffs, le Lausanne Hockey Club devait vite faire fi du passé et se reconcentrer pour cette dernière journée de championnat de la saison régulière face à son « meilleur ennemi » le Genève-Servette HC.  L’infirmerie des Lions se compose  de Herren, Conz, Trutmann, Augsburger et Bang. Louis Leblanc et Johnny Kneubuehler sont, quant à eux, surnuméraires. Chez les Aigles, manquent à l’appel Bays, Riat, Simek, Mercier, Descloux, D’Agostini, Heinimann, Almond et Dupertuis.

 

Dés les premières secondes de la rencontre, les Lions prennent la direction des opérations et se montrent dangereux par Eric Walsky qui ne parvient pas à tromper la vigilance du gardien Robert Mayer. A la 3ème minute, nouvelle possibilité pour les Lausannois d’ouvrir la marque par Benjamin Antonietti dont la déviation sur un centre de Paul Savary frôle le poteau de la cage genevoise. Une minute plus tard, Eric Walsky une nouvelle fois est tout près d’ouvrir la marque sans l’intervention du cerbère des Aigles. La domination des Vaudois finit par porter ses fruits car à la 5ème minute, c’est l’ouverture du score. Joël Genazzi, bien servi en retrait par Harri Pesonen, ne se fait pas prier pour ajuster la lucarne de Robert Mayer. Deux minutes plus tard, première situation spéciale en faveur des Servettiens suite à l’envoi sur le banc des pénalités d’Etienne Froidevaux. Ils vont pouvoir déployer leur powerplay qui se trouve être le deuxième de la ligue. Les Genevois peuvent installer leur jeu de puissance mais le boxplay lausannois ainsi que Cristobal Huet ferment pour l’instant la porte. A la 9ème minute, c’est au tour des Lions de se retrouver en supériorité numérique. Eric Walsky, très en jambes ce soir, adresse un violent shoot qui heurte le plexiglas derrière le but genevois. Juha-Pekka Hytönen a poursuivi l’offensive sans pouvoir toutefois exploiter ce rebond. A la 14ème minute, contre le cours du jeu, Les Aigles genevois égalisent. Sur une contre-attaque rondement menée, Jeremy Wick peut inscrire en deux temps le un partout en glissant la rondelle entre les jambières du portier franco-suisse. Quatre minutes plus tard, sur un travail préparatoire d’Ossi Louhivaara et d’Harri Pesonen, Alain Miéville récupère le puck et adresse un tir qui vient heurter le poteau de Robert Mayer. Quelle poisse. A 25 secondes de la première sirène, Jim Slater est envoyé sur le ban des pénalités pour s’être fait justice lui-même sur une faute non sifflée de Joël Genazzi. Chris McSorley est fou de rage et demande à l’arbitre la nature de la pénalité. Monsieur Kurmann dicte deux minutes à l’entraineur genevois. Le Coach des Aigles ne se calmant pas, l’arbitre renvoie au vestiaire Chris McSorley. C’est dans une certaine confusion que se termine le premier tiers sur le score de 1 partout.

 

Les Lausannois démarrent le tiers médian en jouant pendant une minute et trente cinq secondes avec deux hommes de plus. Les Lions installent facilement leur jeu de puissance mais ne se montrent guère dangereux. A La 24ème minute, les Rouges et Blancs reprennent l’avantage au score. Suite à un tir de Juha-Pekka Hytönen, Arnaud Jacquemet reste au sol après avoir été atteint au visage, il regagnera les vestiaires. L’action continue, Danielsson récupère la rondelle et la transmet à Federico Lardi à la ligne bleue. Le défenseur lausannois trompe d’un tir précis Robert Mayer, il est vrai, quelque peu masqué. Deux minutes plus tard, le défenseur Ralph Stalder écope d’une pénalité de cinq minutes plus une méconduite de match pour avoir asséné une violente charge contre la bande sur l’attaquant genevois Florent Douay. Il regagnera lui aussi les vestiaires. A la 31ème minute et en l’espace de 27 secondes, le tableau d’affichage qui indiquait 2 à 1 en faveur du LHC, affiche maintenant 2 à trois en faveur des Servettiens grâce aux réussites de Jim Slater qui glisse la rondelle entre les jambières de Cristobal Huet et de Matthew Lombardi d’un tir soudain au premier poteau. Nouvel avantage numérique à la 35ème minute pour le LHC mais comme les avantages précédents, les imprécisions sont trop nombreuses pour mettre en danger le GE/Servette. Les deux équipes n’hésitent pas à s’asséner de violentes charges, le match semble plus physique depuis les deux blessures genevoises. Dernière occasion du tiers à la 40ème minute par Harri Pesonen qui se présente seul devant Robert Mayer. Il tente une feinte compliquée et malheureusement envoie le puck directement dans les filets protecteurs. A six secondes de la fin tiers, Matthew Lombardi prend de vitesse Nicklas Danielsson, qui le retient comme il peut, puis se crée une grosse occasion d’aggraver le score. Heureusement Cristobal Huet intervient de façon spectaculaire. De plus Nicklas Danielsson est envoyé sur le banc d’infamie pour avoir accroché. La deuxième sirène retentit et renvoie les deux équipes aux vestiaires sur le score de 2 à 3 en faveur des Hommes du bout du lac.

 

Le troisième tiers commence très fort. Les Genevois sont en supériorité numérique suite à la pénalité de Danielsson en toute fin de deuxième tiers alors que Romain Loeffel et Juha-Pekka Hytönen en viennent aux mains alors que le puck est de l’autre côté  de la patinoire. A la 43ème minute, c’est l’égalisation pour les Lions par Ossi Louhivaara qui, récupérant la rondelle devant le gardien genevois en soulevant la palette de son adversaire, peut tromper ainsi Robert Mayer. A la 45ème minute, Jeremy Wick se rend coupable d’un mauvais geste à l’encontre d’Harri Pesonen le long de la bande. Il rejoint le banc en se tenant l’épaule. Quelques secondes plus tard, c’est Goran Bezina qui vient donner son point de vue à Simon Fischer venu se placer devant le portier genevois. Le défenseur grenat écope d’un 2’ + 2’ alors que l’ailier vaudois écope quand à lui de 2’ seulement. Les Lions peinent réellement à se montrer dangereux lors de cet avantage numérique. A la 48ème minute, suite à une mauvaise relance de la défense lausannoise, Kevin Romy récupère la rondelle et se présente seul face à Cristobal Huet. Avantage au gardien franco-suisse qui peut en deux temps contrer de la botte le double lancer de l’attaquant des Aigles. Trois minutes plus tard, les Lions reprennent l’avantage au score par Éric Walsky exploite parfaitement un caviar au deuxième poteau de la part d’Etienne Froidevaux. A la 53ème minute, Monsieur Mollard fait une nouvelle fois d'un manque cruel de psychologie car après avoir envoyé Ossi Louhivaara pour deux minutes pour crosse haute, il lui donne 2 minutes de pénalité de méconduite pour avoir contesté fortement sa décision, ce qui n’est pas le cas. A la 57ème minute, alors que Larri Leger et un Genevois en viennent aux mains, Thomas Déruns, bien lancé par Etienne Froidevaux,  devance la sortie de Robert Mayer et inscrit la cinquième réussite lausannoise dans la cage vide. Alors qu’il ne reste que 75 secondes dans ce match, Harri Pesonen est envoyé en prison pour 2 minutes pour crosse-haute. Les Genevois vont terminés la partie en supériorité numérique. Malgré une dernière occasion pour Romain Loeffel qui finit sur le poteau de la cage lausannoise, les Lions remportent ce derby sur le score de 5 à 3.

 

Voilà, la saison régulière est terminé. Le Lausanne Hockey Club jouera le tour de classement.  On peut être amère en se disant « ah si on avait gagné ici » ou « si on avait pas perdu là » et pour finir « bon dieu ce but à 1/10 de seconde de la fin ». Il s’agit de se remotiver, se reconcentrer car il reste six matchs encore à jouer donc 18 points en jeu. Nous en avons 10 d’avance sur les SCL Tigers et donc il faudra jeudi prochain vaincre les Tigres bernois pour presque assurer notre place en Ligue Nationale A. Venez très nombreux jeudi rugir avec nos Lions.

 

 

Lausanne Hockey Club  - Genève-Servette HC   5-3  (1-1 1-2 3-0)

Samedi 27 février 2016 à 19h45 

Patinoire de Malley, 7196 spectateurs

 

Arbitres

Danny Kurmann (66), Ken Mollard (80) ; Cedric Borga (55), Andreas Kohler (83)

 

Lausanne HC

Huet / Caminada.

Leeger, Gobbi © ; Lardi, Genazzi ; Stalder, J. Fischer ; Rytz, Nodari.

Déruns, Hytönen, Danielsson ; Pesonen (TS), Miéville, Louhivaara ; Ryser, Froidevaux, Walsky ; S. Fischer, Savary, B. Antonietti

Absents : Herren, Conz, Trutmann, Augsburger, Bang (blessés), Leblanc, Kneubuehler (surnuméraires)

Coach : Heinz Ehlers

 

Genève-Servette HC

Mayer / L. Chuard.

Fransson, Vukovic ; Bezina ©, Loeffel ; Iglesias, Jacquemet ; R. Chuard, E. Antonietti.

Rod, Lombardi, Gerber ; Pyatt, Romy (TS), Douay ; Rubin, Slater, Wick ; Pedretti, Kast, Traber.

Absents : Bays, Riat, Simek, Mercier, Descloux, D’Agostini, Heinimann, Almond, Dupertuis

Coach : Chris McSorley

 

Buts

04’46’’ 1-0 Genazzi (Pesonen, J. Fischer)

13’31’’ 1-1 Wick (Pyatt)

24’06’’ 2-1 Lardi (Danielsson, Hytönen)

30’06’’ 2-2 Slater (Rubin, Wick) 5c3

30’33’’ 2-3 Lombardi (Bezina) 5c4

42’32’’ 3-3 Louhivaara ( Pesonen, Miéville)

50’23’’ 4-3 Walsky (Froidevaux, Ryser)

56’47’’ 5-3 Déruns (Froidevaux) 4c5

 

Pénalités

06’17’’ 2’ Froidevaux accrocher un adversaire

08’58’’ 2’ Rubin faire trébucher son adversaire

17’56’’ 2’ Vukovic accrocher un adversaire

19’35’’ 2’ GSHC comportement anti-sportif des officiels

19’35’’ 20’ GSHC comportement anti-sportif des officiels

19’35’’ 2’ Slater cross-check

25’53’’ 5’ Stalder charge contre la bande

25’53’’ 20’ Stalder pénalité de méconduite pour le match

35’01’’ 2’ Wick faire trébucher son adversaire

39’54’’ 2’ Danielsson accrocher un adversaire

45’35’’ 2’ + 2’ Bezina dureté excessive

45’35’’ 2’ S. Simon dureté excessive

53’45’’ 2’ Louhivaara accrocher un adversaire

53’45’’ 2’ Louhivaara comportement anti-sportif

58’45’’ 2’ Pesonen coup de crosse

 

Notes

18ème tir sur le poteau d’Alain Miéville

20ème L’entraineur genevois Chris McSorley est renvoyé au vestiaire par l’arbitre Danny Kurmann

25ème Sur tir d’Hytönen, Arnaud Jacquemet reçoit le puck au visage. Blessé, il regagne les vestiaires

26ème Floran Douay regagne les vestiaires suite à une charge à la tête de Ralph Stalder

26ème Ralph Stalder est renvoyé au vestiaire suite à la charge à la tête sur Floran Douay

33ème tir sur la barre transversale de Kevin Romy

60ème tir sur le poteau de Romain Loeffel

58’45’’ temps-mort demandé par le Genève-Servette HC

Le Genève-Servette HC joue sans gardien de 58’50’’ à 58’59’’ et de 59’08’’ jusqu’à la fin du match

 

Tirs cadrés

37-28 (12-9 15-4 10-15)

 

Engagements gagnés

32-25 / 56%-44%

 

SIL Best Player

Lausanne HC : Etienne Froidevaux

Genève-Servette HC: Matthew Lombardi

 

Prochain match du Lausanne Hockey Club : 

Le jeudi 3 mars 2015 à 19h45, Lausanne Hockey Club – SCL Tigers.