Les Lions buttent sur un Genoni impérial

 

Pour la 18ème journée de championnat, le Lausanne Hockey Club accueille dans le chaudron de Malley une équipe contre laquelle il se passe toujours quelque chose, j’ai nommé le SC Bern. L’infirmerie lausannoise est composée Matteo Nodari, Gaëtan Augsburger et Cristobal Huet. Thomas Déruns, Paul Savary et Per Ledin sont surnuméraires. Pour les Ours bernois, Luca Hischier, Maxime Macenauer, Martin Ness, Tim Dubois, Philip Wüthrich et Dario Meyer manquent à l’appel. Pascal Caminada et Leonardo Genoni seront dans les cages ce soir.

 

Coté statistiques, les Lions disposent du meilleur Powerplay avec 23 buts marqués sur 71 supériorités numériques soit 32.39% et le 6ème Boxplay avec 11 buts encaissés sur 65 infériorités numériques soit 83.08%. Pour le SC Bern, c’est le 2ème Powerplay avec 13 buts marqués sur 56 supériorités numériques soit 23.21% et le 7ème Boxplay avec 8 buts encaissés sur 45 infériorités numériques soit 82.22%. Au niveau des compteurs, l’attaquant bernois Mark Arcobello est le 2ème compteur de LNA avec 21 points (11 buts et 10 assistances) soit 1.31 points par match. Le défenseur lausannois Joël Genazzi est le 9ème au classement avec 17 points (7 buts et 10 assistances) soit 1.00 points par match. Pour les gardiens, le portier lausannois Cristobal Huet figure en 4ème position avec 36 buts encaissés en 15 matchs (90.79%) soit 2.40 buts par match. Le portier lausannois Pascal Caminada figure en 17ème position avec 5 buts encaissés en 2 matchs (91.38%) soit 2.40 buts par match. Chez le SC Bern, Léonardo Genoni figure en 3ème position avec 38 buts encaissés en 16 matchs (92.87%) soit 2.34 buts par match (chiffres fournis par la League). Après tous ces chiffres, place à la rencontre.

 

Dès les premières secondes de la partie, les Vaudois sont mis sous pression. La formation de Kari Jalonen évolue très haut sur la glace et effectue un gros pressing sur le porteur du puck. A la 4ème minute, le SC Bern se procure la première occasion de la rencontre par son TopScorer Mark Arcobello qui, sur un superbe débordement, adresse un puissant tir croisé que le portier Pascal Caminada repousse de son épaule droite. Deux minutes, les Ours de la capitale sont à deux doigts d’ouvrir la marque par Gian-Andrea Randegger dont le tir termine sa course sur le poteau du portier des Lions. On a eu chaud. A la 7ème minute, première supériorité numérique du match en faveur du SC Bern suite à la pénalisation du défenseur lausannois Jonas Junland pour avoir accroché. Le boxplay lausannois fait un excellent travail en défense et conserve leur cage inviolée. Première véritable occasion pour nos Lions après 10 minutes de jeu par Nicklas Danielsson qui, bien lancé entre les deux défenseurs bernois par John Gobbi, se présente seul face au portier bernois Leonardo Genoni. C'est finalement le portier bernois qui obtient le dernier mot en repoussant la rondelle de la jambière. Après un début de match très intense, les deux équipes semblent lever le pied et le jeu est plus haché. A la 13ème minute, c’est au tour des Lausannois de se retrouver en avantage numérique suite à un début de bagarre. Les arbitres sévissent et envoyent sur le banc d'infamie John Gobbi côté lausannois, ainsi que l’habitué Thomas Ruefenacht et Gian-Andrea Randegger dans les rangs bernois. Grosse occasion une minute plus tard pour L’attaquant lausannois Harri Pesonen qui, suite à une superbe accélération en plein centre, dribble quasiment toute la défense bernoise pour finalement enchainer avec un tir en bout de course. Malheureusement, la rondelle passe de peu à côté de la cage bernoise. Ça bataille fort en zone neutre dans cette fin de premier tiers. Les entrées de zone sont particulièrement compliquées pour les Lausannois qui sont à chaque fois attendus par leurs adversaires. La tension est palpable sur la glace. Une nouvelle bagarre débute suite à une altercation entre Beat Krueger et Benjamin Antonietti. Les arbitres sont rapidement intervenus pour mettre fin au pugilat. Il n'y aura pas de sanction de part et d'autre. Les deux équipes rentrent dos à dos aux vestiaires après ces vingt premières minutes. Les débats sont relativement équilibrés même si les Bernois ont mieux débuté la rencontre et se sont créés les meilleures occasions.

 

Il ne fallait surtout pas être rester bloqué à la buvette en ce début de tiers médian car le CP Berne ouvre le score après seulement 12 secondes de jeu. C'est Mark Arcobello qui trouve la faille après l’une des rares erreurs de Jonas Junland. Le Suédois a remis involontairement le puck sur la crosse de l'Américain côté gauche qui a placé la rondelle entre l'épaule de Caminada et la barre transversale. Cette ouverture du score a le mérite de débrider le jeu. On passe rapidement d'un but à l'autre. A la 26ème minute, nouvelle occasion pour les Ours par ce diable de Mark Arcobello qui voit sa tentative passer de peu au-dessus de la cage vaudoise. Deux minutes plus tard, Le SC Bern double la mise par Gian-Andrea Randegger, laissé étrangement seul dans le slot et reprenant un caviar d’Andrew Ebbett. A la 29ème minute, comme après l'ouverture du score, les Lions repartent immédiatement à l'assaut du but bernois. L’attaquant lausannois Yannick Herren se crée une double occasion après un premier tir puissant repoussé par le portier bernois. Le numéro 11 lausannois a bien suivi et frappe une deuxième fois au but, mais Leonardo Genoni se montre impérial devant son filet. Les Champions de Suisse font surtout la différence grâce à leur forechecking. Ils récupèrent énormément de rondelles le long de la bande ainsi qu'en zone neutre. Les Vaudois prennent l'eau en ce deuxième tiers-temps et encaisse un troisième but par Simon Moser reprenant un rebond accordé de la jambière par Pascal Caminada sur un tir de la ligne bleue du défenseur bernois Eric-Ray Blum. A la 37ème minute, les Lausannois reprennent du poil de la bête par son capitaine John Gobbi. Le défenseur lausannois envoie une « cacahuète » dont il a le secret malheureusement son tir termine sur la barre transversale avant de rebondir sur l’arrière du patin de Leonardo Genoni puis heurté le poteau. Les arbitres vont voir la vidéo, mais invalident logiquement la réussite du défenseur qui n'avait pas passé la ligne. Alors qu’il ne reste que 10 secondes dans le tiers médian, les Lausannois boivent le calice jusqu’à la lie car les bernois inscrivent le numéro 4 par Ramon Untersander dont le tir est d'une précision redoutable et termine dans la lucarne gauche du but de Pascal Caminada. Fin du cauchemardesque tiers médian pour les Lions, Ils rejoignent les vestiaires sur le score de 0 à 4 en faveur du SC Bern.

 

Le premier fait marquant de ce troisième tiers-temps est une faute du Bernois Alain Berger sur Joël Genazzi à la 43ème minute.  Le Bernois a apparemment donné un méchant et inutile coup de coude au visage du top scorer vaudois et écope de 2 + 10 minutes de pénalités. Les Lausannois parviennent à mettre en place leur jeu de puissance, mais peinent à s'approcher de Genoni. Les Lions optent donc pour des frappes lointaines, mais sans succès pour le moment. A la 44ème minute, grosse occasion pour le défenseur Jonas Junland malheureusement son tir du poignet heurte le poteau de Leonardo Genoni. Deux minutes plus tard, nouvelle pénalité mais cette fois en faveur du SC Bern suite à un accroché de John Gobbi. Les Lausannois effectuent un excellent jeu à 4 contre 5, et empêchent les Bernois de se créer la moindre occasion. Le jeu devient de plus en plus haché en cette fin de match. Les deux équipes peinent à enchaîner trois passes consécutives au grand dam des spectateurs. A la 51ème minute, belle occasion pour le LHC par Harri Pesonen. L’attaquant finlandais, bien servi à la ligne bleue, avance et prend sa chance mais son tir est stoppé par le plastron du portier bernois. Vu la situation, Dan Ratushny décide de donner un peu de temps de jeu à Loïc In-Albon. Le Valaisan remplace Florian Conz dans la troisième triplette lausannoise. A la 55ème minute, nouvelle situation dangereuse pour le Lausanne HC par Alain Miéville dont le tir au premier poteau est repoussé sans trop de difficulté par le cerbère des Ours. Une minute plus tard, l’attaquant bernois Simon Bodenmann est envoyé sur le banc de pénalité pour 2 minute pour coup de crosse sur Sven Ryser. Dan Ratushny demande un temps mort pour que ses troupes reprennent leur souffle. A la 57ème minute, fantastique arrêt de Leonardo Genoni sur une magnifique triangulation lausannoise conclue par une frappe d’Etienne Froidevaux. Le portier bernois s'est parfaitement décalé pour stopper la rondelle et conserver sa cage inviolée. Les Lions continuent de presser dans cet avantage numérique et trouvent enfin l’ouverture par Harri Pesonen reprenant un rebond sur un tir d’Éric Walsky. Les arbitres vont voir la vidéo puisqu'il semble que l'attaquant lausannois ait la canne relativement haute au moment de la déviation. Les arbitres reviennent sur la glace et valident la réussite d'Harri Pesonen. La partie se termine sur la victoire logique et sans appel des Bernois sur le score 1 à 4.

 

Le SC Bern a gagné la bataille du forechecking en zone neutre. La pression bernoise très haute a terriblement perturbé les Lausannois qui n’ont jamais pu trouver la solution pour mettre en danger le gardien Leonardo Genoni. Prochaine journée du championnat aura lieu le 8 novembre 2016 à 19h45, le Lausanne Hockey Club accueillera le Genève-Servette HC pour un derby toujours chaud bouillant. Donc Venez nombreux Rugir avec nos Lions et n’oubliez pas l’Union fait la Force.

 

Lausanne Hockey Club – SC Bern  1 - 4  (0-0 0-4 1-0)  

Vendredi 28 octobre 2016 à 19h45

Patinoire de Malley, 7092 spectateurs

 

Arbitres

Robin Sir (CZE), Marcus Vinnerborg (25) ; Peter Küng (7), David Obwegeser (79)

 

Lausanne HC

Caminada, Ritz.

Junland, Borlat ; Genazzi (TS), Trutmann ; Fischer, Gobbi © ; Lardi.

Pesonen, Froidevaux, Walsky ; Herren, Jeffrey, Danielsson; Ryser, Conz, Antonietti ; Kneubuehler, Miéville, Schelling ; In-Albon.  

Absents : Savary, Déruns, Ledin (surnuméraires), Augsburger, Huet, Nodari (blessés)

Coach : Dan Ratushny

 

SC Bern

Genoni, Aebi.

Blum, Untersander ; Gerber, Noreau ; Krueger, Kamerzin ; Kreis, Jobin.

Moser, Arcobello, Lasch ; Scherwey, Plüss, Bodenmann ; Müller, Reichert, Berger ; Randegger, Ebbett, Ruefenacht.

Absents : Hischier, Macenauer, Ness, Dubois, Wüthrich, Meyer

Coach : Kari Jalonen

 

Buts

02’12’’ 0-1 Arcobello

27’43’’ 0-2 Randegger (Ebbett, Ruefenacht)

32’13’’ 0-3 Moser (Blum, Arcobello)

39’50’’ 0-4 Untersander (Moser)

57’46’’ 1-4 Pesonen (Walsky, Genazzi)

 

Pénalités

06’41’’ 2’ Junland accrocher un adversaire

12’27’’ 2’ Randegger coup de crosse

12’27’’ 2’ Gobbi dureté excessive

12’27’’ 2’ Ruefenacht dureté excessive

33’01’’ 2’ Lardi accrocher un adversaire

42’52’’ 2’ Berger charge contre la tête

42’52’’ 10’ Berger pénalité de méconduite

45’22’’ 2’ Gobbi accrocher un adversaire

55’43’’ 2’ Bodenmann cross-check

 

Notes

7092 spectateurs, record de la saison

6ème tir sur le poteau de Gian-Andrea Randegger

37ème  tir sur la transversale puis sur le poteau de John Gobbi

44ème tir sur la transversale de Jonas Junland

 

Tirs cadrés

21-21 (4-9 6-9 11-3)

 

Engagements gagnés

33-33 / 50%-50%

 

Prochain match à la Patinoire de Malley 

Le mardi 8 novembre 2016 à 19h45, Lausanne Hockey Club – Genève-Servette HC