Codey Bürki tel Lucky Luke, le Canado-Suisse frappe deux fois en 23 secondes

 

Le Lausanne Hockey Club retrouvait ses pénates et son public pour l’acte quatre des demi-finales des Play-Offs, match que l’on dit être l’un des plus importants de la série. Comme dit le célèbre adage « on ne change pas une équipe qui gagne », le coach lausannois reconduisait la même équipe que vendredi dernier avec en plus de retour de Thomas Déruns dans l’alignement.

 

Avant le début de la rencontre, le Lausanne Hockey Club et tout son public avaient tenu à apporter son soutien à Ronnie Keller par une « minute de bruit ». Dès les premières de la rencontre, les Lausannois prirent le jeu à leur compte et se créèrent une belle occasion par Benjamin Antonietti. A la cinquième minute, premier avantage numérique pour le LHC. Dany Corso, par deux fois, et Colby Genoway faillirent ouvrir le score. Trois minutes plus tard, Benjamin Antonietti se présenta seul face au portier jurassien mais malheureusement son lancé finit sur le poteau droit de Matthias Mischler. A la dixième minute, Matthias Mischler, une nouvelle fois, réalisa un « Big Save » en empêchant Evgueni Chiriayev d’ouvrir la marque. Dans l’enchainement, le LHC débloqua son compteur en supériorité numérique par « l’Aigle de Moscou », Alexeï Dostoinov, sur passes de Colby Genoway et de Ralph Stalder. Deux minutes plus tard, nouvel avantage numérique pour les Lions. Colby Genoway et Larry Leeger se procurèrent les plus belles chances de buts. A la seizième minute, les Vaudois durent jouer à quatre puis à trois contre cinq. Une fois de plus, le Box Play lausannois se montra intraitable malgré les essais des Jurassiens Jordane Hauert et de David Stämpfli. Retour aux vestiaires sur le score de un à zéro en faveur du LHC.

 

Les Lausannois commencèrent le tiers médian en mettant sous pression l’arrière-garde jurassienne. Ce fut tout d’abord Jérémie Kamerzin (22e) puis Codey Bürki (23e) de se Montreux dangereux. A la vingt-quatrième minute, les Ajoulots bénéficièrent d’une supériorité numérique. Ils furent incapables de poser un Power Play digne de ce nom. Deux minutes plus tard, ce fut au tour des Lausannois de se retrouver en supériorité numérique. James Desmarais fit passer un frisson dans l’échine des supporters du LHC en se présentant seul mais une fois de plus, buta sur Cristobal « The Wall » Huet. Dans l’enchainement, Dany Corso par deux fois inquiéta le portier Matthias Mischler. A la trente-et-unième minutes, Cristobal Huet nous montra tout l’étendu de son talent en sauvant devant Bernie Sigrist puis, du casque, sur un tir de David Stämpfli. Le LHC continua de presser tant et plus. Thomas Déruns, pour son retour, fut à deux doigts de porter l’avantage du LHC à deux unités à la trente-quatrième minute. Les Lions furent enfin récompensés de leurs efforts quatre minutes plus tard par Codey Bürki sur passes de Colby Genoway et d’Alexeï Dostoinov. Vingt-trois secondes plus tard, Codey Bürki fit exploser de bonheur le Temple de Malley en signant la troisième réussite lausannois sur des assistes d’ Evgueny Chiriayev et d’Andreas Küng. La dernière grosse occasion du tiers fut à mettre au crédit d’Alexeï Dostoinov magnifiquement servi par Thomas Déruns.

 

Dès les premiers instants du troisième tiers, les Ajoulots, par Killian Mottet et David Stämpfli, essayèrent de tromper la vigilance du portier lausannois, sans succès. A la quarante-deuxième minute, réaction immédiate du LHC en supériorité numérique par Codey Bürki qui, par deux fois, faillit faire passer le score à trois à zéro. Les Jurassiens lancèrent quelques escarmouches que la défense lausannoise annihila facilement. A la cinquantième minute, Codey Bürki fut à un souffle de signer un formidable Hat Trick mais le portier Matthias Mischler en avait décidé autrement. Le coach jurassien Jan Tlacil joua le tout pour tout dans le deux dernières minutes en sortant son gardien et bénéficiant d’un double avantage numérique, il put jouer ainsi à six jurassien contre trois lausannois. Ce fut peine perdue car, à vingt secondes de la sirène finale, les Lausanne inscrivirent un nouveau but par Alexeï Dostoinov sur un assiste d’Alain Reist, scellant le score final à quatre à zéro. Le Lausanne Hockey Club dispose maintenant de deux rondelles de match pour atteindre la finale du Championnat de Ligue B.

 

Le Lausanne Hockey Club vous donne rendez-vous le mardi 12 mars 2013 à 20h00, pour le match numéro cinq de la série. Venez très nombreux pour ces Play-Offs rugir avec nos Lions.

 

 

Lausanne HC – HC Ajoie  4-0 (1-0 2-0 1-0)

Dimanche 10 mars 2013, 18h15

Patinoire de Malley, 7126 spectateurs

 

Arbitres

Philipp Clément (88), Ken Mollard (80) ; Georges Huguet (18), Steve Wermeille (17)

 

Lausanne Hockey Club

Huet / Bays

Reist ©, Stalder ; Kamerzin, Chavaillaz ; Leeger, J. Fischer ; Fröhlicher, Seydoux.

Corso, Genoway (TS), Dostoinov ; Berthon, Augsburger, Antonietti ; Küng, Chiriaev, Helfenstein; Primeau,

Burki, Le Coultre.

Coach : Gerd Zenhäusern

 

HC Ajoie

Mischler / Haller.

Stämpfli, Fey ; Orlando, Hauert ; D’Urso, Ronchetti ;

Roy ©, Schlapbach, Barras, Mottet. Schmutz, Lüthi, Mäder, Desmarais (TS), Sigrist, Incir, Matti

Coach : Jan Tlacil

 

Buts

10’44’’ 1-0 Dostoinov (Genoway, Stalder) 5c4

37’18’’ 2-0 Burki (Genoway, Dostoinov)

37’41’’ 3-0 Burki (Chiriaev, Küng)

59’40’’ 4-0 Dostoinov (Reist) cage vide

 

Pénalités

05’00’’ 2’ Mäder charge contre la bande

09’56’’ 2’ Barras faire trébucher son adversaire

11’19’’ 2’ Stämpfli obstruction

16’24’’ 2’ Fröhlicher retenir un adversaire

17’48’’ 2’ J. Fischer Dureté excessive

23’48’’ 2’ Corso crosse haute

25’59’’ 2’ Hauert cross-check

28’21’’ 2’ Corso cross-check

33’45’’ 2’ Mäder obstruction

41’33’’ 2’ Fey attaque contre le genou

44’37’’ 2’ Seydoux coup de crosse

44’37’’ 10’ Mottet comportement anti-sportif

51’57’’ 2’ Fröhlicher crosse haute

57’31’’ 2’ Dostoinov dureté excessif

57’31’’ 10’ Corso comportement anti-sportif

58’43’’ 2’ Chiriaev crosse haute